Un «au revoir» aux Filles de Jésus d’Auclair

Une page de vie se tourne pour les Filles de Jésus à St-Émile d’Auclair, Rimouski, Canada. En septembre 2023, après 67 ans de présence et de service, elles quittent ce coin de terre pour la résidence principale de Rimouski. Sr Alice Beaudoin et Sr Bibiane Mailloux nous racontent comment s’est vécu cet au revoir.

Notre mission

Pour cette occasion, c’est tout le J.A.L (. (Regroupement de paroisses du Témiscouata: St-Juste-du-Lac, Auclair, Lejeune, Lots Renversés.) qui nous dit un «au revoir » fraternel. Au fil des ans, les Filles de Jésus ont étendu leur mission dans les quatre paroisses : enseignement dans les écoles, soutien des chorales paroissiales, catéchèse aux enfants, visites et communion aux malades, célébrations des funérailles et des mises en terre. Les communautés paroissiales reconnaissent les nombreux services des sœurs qui se sont impliquées dans leurs milieux.

Une dame nous dit:

«Nous vous remercions pour tous les services rendus auprès des enfants, des adultes et de la population du J.A.L»

Des semaines bien remplies

Voici le vécu de nos dernières semaines à St-Émile d’Auclair . Dès le début de juillet, aux différentes messes qui se célèbrent dans les quatre paroisses du J.A.L, les gens soulignent notre départ par des remerciements accompagnés de cadeaux du terroir. Nous avons été averties de réserver notre journée du 27 août pour la paroisse de St-Émile d’Auclair. Ce jour-là une fête spéciale a été organisée en notre honneur.

Mais quelle fête! A notre arrivée à l`église décorée de multiples ballons pour la circonstance, une envolée de cloches nous accueille. À l’intérieur, une haie d’honneur nous invite à prendre place pour la suite du programme :Chants par les chorales du J.A.L, Chant spécial par un groupe d’enfants, Hommages par différents organismes, Poème composé pour la circonstance.

Voici un verset de ce poème:

«Deux femmes attachantes

Ainsi que vaillantes

Nous voudrions vous ressembler

Il est très important

De vous offrir nos remerciements.»

Voici des mots touchants prononcés durant les hommages:

«Merci de votre grande générosité pour la communauté paroissiale et pour votre charité. Votre départ va laisser un grand vide.»

«Merci à vous deux pour le modèle d’authenticité et de bonté, vous êtes des femmes que l’on peut citer en exemple à nos enfants.»

«Vous avez été dans notre milieu, par votre vie quotidienne, de véritables témoins de Jésus.»

Tous ces hommages sont accompagnés de cadeaux: album de photos de la paroisse, lampe et gerbe de fleurs.

Très émues par tous ces témoignages venant du cœur, c’est à notre tour de prendre la parole pour leur témoigner notre affection et nos sincères remerciements.

La fête se poursuit par un vin d’honneur accompagné de grignotines. Les échanges fraternels se prolongent jusqu’en fin d’après-midi.

Tout n’est pas dit

Les jours suivant la fête, des personnes qui n’ont pu assister à la fête viennent nous visiter et nous dire aurevoir. Elles nous apportent des conserves de légumes, des produits de l’érable et même de l’argent. Quelle générosité de la part de ces gens!

Suite pour l’avenir

Au dire de certaines personnes, le départ des Filles de Jésus laissera un grand vide dans leur milieu. À notre avis, nous pensons que la fête qui a été organisée nous a prouvé une fois de plus qu’ensemble et même sans nous, ils seront capables de réaliser de bien grands projets. Les jeunes générations prendront la relève à leur tour et à leur manière.

Nous quittons le cœur gros mais l’héritage laissé par les Filles de Jésus, qui ont œuvré à St-Émile d’Auclair, restera précieux pour cette population. Ensemble, nous pouvons dire:

Mission accomplie.

SrAlice Beaudoin, Sr Bibiane Mailloux, fj

Rimouski, Québec, Canada

1 Commentaire

  1. Merci pour cette belle Mission réalisée dans cette partie du Canada. Tous ces remerciements exprimés par différentes célébrations me touchent d’autant plus que j’ai vu à Djohong , en Afrique, le zèle d’Alice pour tout un secteur à aider de bien des manières et dans des conditions difficiles. Fraîchement arrivée au Cameroun, à mon tour, j’emboitais le pas, heureuse de constater que notre mission de Filles de Jésus contribuait à l’avancée du Royaume de Dieu.
    Anne Le Roux

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 15 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This