Retour au pays d’origine

marie-noelle-2

 

Marie-Noëlle Christien,

après 25 années vécues au Chili,

témoigne de sa réadaptation en France.

 

Depuis que je suis revenue au pays, mon option est d’accueillir l’expérience de ceux et celles qui n’en sont pas partis, de ne pas parler trop vite de ce que je n’ai pas suffisamment encore pu « ruminer » pour mieux l’exprimer le moment venu… Je ne surprendrai personne si je dis que ce n’est pas facile de laisser un lieu où je me sentais très bien, envoyée par la congrégation, accompagnée de beaucoup d’amis et collègues de travail, en différents lieux, tant pendant mes 5 ans à Chillán que durant les 20 ans passés à Santiago du Chili, la capitale.

marie-noelle-1

L’appui de la communauté est pour moi un aspect fondamental pour la réinsertion. Je tente d’être une des quatre, avec mes défauts et mes qualités. Ma chance a été d’arriver dans une communauté récemment créée, sans trop de coutumes établies, vivant un projet communautaire que nous continuons dans une nouvelle location mise à notre disposition par le diocèse de Quimper.

Quant aux engagements apostoliques, la première année, j’ai rejoint l’équipe liturgique de la paroisse, animant à mon tour des messes dominicales dans les deux lieux de l’ensemble « Steir-Odet » les plus proches de la communauté. J’ai également fait partie de l’équipe du Service Evangélique des Malades qui préparait une célébration liturgique mensuelle dans un EHPAD (Etablissement Hospitalier pour Adultes Dépendants). J’ai aussi répondu à plusieurs demandes d’accompagnement spirituel personnel.

Avant d’arriver sur le diocèse, il m’avait été demandé de participer à une retraite de trois jours, de jouer un rôle de « pont » entre l’équipe d’accompagnateurs existante et la nouvelle équipe de « Renaître après l’épreuve », retraite proposée deux fois dans l’année par l’équipe d’animation spirituelle à des personnes ayant vécu un deuil.

A partir de novembre 2015, j’ai reçu à Kernisy (Quimper) 13 personnes qui s’intéressaient à un futur accompagnement de Lectio Divina et nous avons terminé cette formation en mai qui a repris en 2016-2017 pour 7autres personnes Dès cette période, j’ai été sollicitée aussi pour être « veilleur » au béguinage Saint-Corentin. Au fil des mois, ont surgi des engagements plus ponctuels et d’autres plus permanents : à partir de septembre 2016, accompagnement d’une équipe CVX et membre de l’équipe diocésaine d’animation spirituelle.

marie-noelle-3

Un signe que je suis toujours entre deux cultures est que cet article, je l’ai d’abord écrit en espagnol. Il m’aurait été plus difficile de laisser sortir mes sentiments en français… et je termine par une constatation.

Je reviens de mes 25 ans à la fois la même et assez changée (pas seulement à cause de mon âge mais à cause de petits changements parfois vécus de façon radicale, plus souvent négociés de façon subtile et progressive). Sans aller jusqu’à dire, comme d’autres l’ont parfois exprimé, que cette sortie révolutionne la vie, oui, je peux dire que se sont définitivement modifiées certaines de mes priorités, que ce soit en communauté ou dans la mission « vers le dehors ». Il serait trop long –et sans doute prématuré- de l’expliciter dans le cadre de ce premier jet. J’espère que ma tentative suffit pour continuer l’échange avec ceux et celles qui liront cette première ébauche, ici dans les provinces du Nord et là-bas en Amérique Latine et aux Caraïbes, en Afrique…

Marie-Noëlle Christien.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This