Reconnaissance pour mes 25 ans de vie religieuse

Sœur Gelsomina Rodas se souvient et célèbre avec reconnaissance le premier « OUI » qu’elle a donné au Seigneur dans notre congrégation Filles de Jésus. Le 22 juin, à l’occasion de sa visite au Honduras, elle a célébré ses 25 ans de vie religieuse avec la Célébration de la Parole, animée par les délégués de la Parole et les catéchistes de la communauté chrétienne de Apacilagua, Choluteca Honduras, lieu d’origine de sa maman.

 

Je me suis laissee surprendre

 

Les chants, la manière de partager la Parole en lien avec ce qui se vit dans le pays, a été une surprise. Ce fut aussi une surprise de voir la capacité qu’a eu le délégué Pedro Izaguirre, d’intégrer dans son homélie l’évènement qui se célébrait. Eux, à partir de la Parole de Dieu proposée par la liturgie du jour : « Cherchez d’abord le Royaume et sa justice… » Mt 6,25-34, ont su simplement transmette un message plein d’espérance à tous les participants de la célébration en faisant le lien avec la vocation à la vie religieuse à laquelle j’ai été appelé il y a 25 ans.

 

Qu’ont signifie dans ma vie les delegues de la parole ?

Ma vocation à la vie religieuse filles de Jésus, est née, s’est développée dans cette ambiance de la Célébration de la parole et de la catéchèse. Ma vocation est née de la base. Thérèse Noël, sœur canadienne, fille de Jésus de cette époque, maintenant décédée, travaillait à la formation des agents de pastorale et se déplaçait dans les villages pour les accompagner dans les ateliers de formation. J’ai participé de cette formation.

 

J’ai toujours dit que Thérèse Noël, première fille de Jésus que j’ai connue, m’a montré le Christ qui l’avait séduite, par son témoignage de vie totalement donnée. Elle m’a montré le Charisme des filles de Jésus dans des gestes de proximité, de simplicité, d’ouverture, de partage fraternel : par exemple, lors des ateliers de formation, nous arrivions tous avec notre repas et nous mettions en commun pour que tous nous puissions goûter de tout comme dans la multiplication des pains, même si ce n’était que des haricots, des galettes de mais et des œufs ; mais c’était beau de s’asseoir sur l’herbe et de partager le repas. C’est pour cela que quand je vais chez ma mère, j’essaie de participer aux célébrations pour ne pas me déconnecter de mes racines tant familiales que chrétiennes.

 

La semence semée en terre a donné du fruit. Comme tant de vocations honduriennes, nous sommes le fruit d’une mission sans frontière des Pères des Missions Etrangères de Montréal et des filles de Jésus qui, il y a plus de 60 ans sont arrivés chez nous comme des semeurs et semeuses d’espérance.

 

Dans le style de la multiplication des pains

Après nous être nourris du pain de la Parole, nous passons à un partage fraternel dans le style des premières communautés chrétiennes : un plat de riz au poulet et un verre de jus pour tous. Ma famille s’est organisée pour la petite « convivence » comme l’appelle les délégués et les catéchistes. Chacun apporte ce qu’il peut de manière solidaire pour que rien ne manque.

Quand le leur ai exprimé mon désir de célébrer mes 25 ans de vie religieuse avec maman et la communauté chrétienne, ils m’ont dit : « Ne t’en fais pas, nous allons t’aider p

 

our partager quelque chose avec les gens » Et ce fut ainsi.

Mes sœurs Filles de Jésus ont participé à cette célébration à travers la communauté de Choluteca qui s’est déplacée pour partager en famille cette célébration.

 

Dans le style de la Vierge Marie, maman m’enseigne a renouveler mon oui a Dieu

 

Ma mère dans sa simplicité de femme sage et croyante m’enseigne à renouveler chaque jour le « OUI » donné en toute liberté au Seigneur. Quand je reçois un nouvel envoi de la Congrégation, elle me dit « Va en paix, je t’ai toujours donné la main, je te la donnerai encore ; tu es envoyée et tu dois aller là où l’on t’envoie ». A sa manière elle m’aide à vivre le vœu d’obéissance ; elle me laisse partir en liberté et confiance en Dieu. Nos mamans sont des modèles de don généreux et de foi fondée en Jésus. Elles ont appris de la Vierge Marie qui a su accompagner son Fils Jésus et le respecter dans ses choix.

 

Je me sens pleine de reconnaissance envers le Seigneur pour tant d’amour reçu au long de ces 25 ans de grâce et de fidélité mutuelle.

 

« Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai son nom !  J’accomplirai mes vœux envers le Seigneur, oui, devant tout son peuple ! ». Ps 115

 

 Gelsomina Rodas Baquedano. HJ.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
Un commentaire sur “Reconnaissance pour mes 25 ans de vie religieuse
  1. Catusse dit :

    Merci pour ce beau témoignage gelsomina….

    Mt Karna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This