Recevoir l’onction des malades – une force pour vivre

Samedi 13 mars 2021 a eu lieu à Vaylats, France, une célébration communautaire de l’onction des malades. Sur le Chemin de Pâques, c’était vécu comme une miséricorde à recevoir, une force pour vivre.

Les jours précédents chacune a pu se préparer à la démarche.

Un mot d’introduction

« Le sacrement de l’onction des malades est un sacrement pour la vie, une force pour vivre le présent, une grâce de réconfort, de courage et de paix…Le cœur peut s’ouvrir à plus grand que lui et s’en trouver apaisé.

Le Christ vient partager son fardeau avec celui qui y consent. La personne malade, fragile, souffrante ou angoissée peut librement offrir sa souffrance et se donner elle-même en participation à l’œuvre de Jésus qui vient la sauver, la sauver personnellement bien sûr, mais pas seulement : elle est avec le Christ qui donne sa vie pour tous les humains que Dieu attend dans sa miséricorde. »

 

Le Christ est avec nous dans ce combat

 

Nous étions vingt-deux rassemblés dans la grande salle. Douze Sœurs, dont deux Sœurs de Lalbenque qui s’étaient jointes à celles de Vaylats, deux Prêtres, un diacre, et un résident, ont reçu l’Onction des Malades.

Après la proclamation de l’évangile, c’est par ce chant « Je viens vers toi Jésus » que nous sommes entrées dans le temps des onctions reçues sur le front et les mains.

 

Nous te rendons grâce pour tant de Tendresse !

L’Eglise a besoin de la Foi, de l’Espérance et de l’Amour de ses membres souffrants comme elle a besoin du service de ceux qui sont plus directement mêlés à leurs frères. Elle a besoin de tous.

 

Témoignages

 

« C’est un Sacrement donné par l’Eglise pour adoucir, pour accueillir des grâces particulières pour adoucir mes souffrances, pour me guérir, des grâces spirituelles, données par l’huile … c’est un réconfort spirituel, une guérison spirituelle, un enrichissement pour moi, pour toute la suite de mes jours » dit une Sœur.

« Tant que je suis capable de comprendre ce Sacrement … j’y ai vécu, pour moi, le Pardon du Seigneur » dit une autre.

« Avoir vécu ce moment au coude à coude avec des prêtres qui nous célèbrent l’Eucharistie, cela nous marque, c’est un beau moment d’Eglise ! »

 

 

Un moment convivial

 

A la fin de la messe, le partage d’un petit verre de Pineau des Charentes ou de pétillant de pêche accompagné de gaufrettes offertes par les Sœurs de Montcuq a prolongé la petite musique de fête de la soirée.

 

Nous Te bénissons pour tant de merveilles,

Tu donnes la Vie, tu donnes l’Esprit !

Sr Marie-Jo, fj, Lalbenque, France

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 2 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This