Partir pour une nouvelle mission

 

 

En décembre 2019 la Vice-provinciale nous informe que notre maison sera mise en vente dès le mois de février 2020. Nous faisons un pas de plus dans les démarches entreprises depuis quelques années pour réorganiser les Filles de Jésus de Rimouski, Canada. Sr Jeanine nous dit comment elle a vécu ces événements depuis un an.

 

 

 

 

Je m’étais déjà préparée à cette éventualité, mais cette annonce me bouscule. Cela me fait réaliser à nouveau que, malgré notre âge, le temps est venu pour un nouveau départ, une nouvelle mission. Il me faut partir une fois de plus vers l’inconnu. De quoi mes lendemains, seront-ils faits? C’est donc dans la foi que je dois avancer en essayant de rester sereine et disponible pour la mission.

 

 

 

L’imprévu

 

Ensemble, avec mes compagnes, nous nous préparons; nous avons un très court laps de temps pour faire nos valises et vider la maison de ce qui n’est plus nécessaire pour notre futur chez-nous. Malheureusement, un événement imprévu nous oblige à faire un revirement à 190 degrés. Nous devons quitter notre maison du jour au lendemain, tout cela en temps de pandémie. L’annonce du confinement nous oblige à faire un stage de trois mois en dehors de la maison vice-provinciale. Une expérience assez difficile à définir. Malgré tout, ce sont trois mois bien remplis: nous organiser pour vivre dans notre gîte temporaire et aller chaque jour vider la maison. Cette situation me rapproche de tous les gens qui vivent des situations semblables. Avec la confiance, l’entraide fraternelle et le soutien de la prière nous arrivons à la fin de notre «course», fatiguées mais soulagées.

 

Notre nouveau chez-nous

 

Le 30 mai, enfin, nous sommes dans notre nouveau chez-nous. Là, je peux dire que commence ma nouvelle mission. C’est une réalité autre que celle que j’ai vécue depuis 50 ans. Vivre dans un grand groupe de Sœurs m’interroge: quelle sera ma réaction? Maintenant je suis heureuse d’avoir un peu plus de temps pour moi et pour continuer mon travail sur le Web. J’aime rendre d’autres services selon mes capacités. L’accueil, l’intérêt et le sourire des Sœurs me montrent une fois de plus que «la mission n’a pas d’âge».

 

Je peux continuer à avancer vers ce lendemain qui est encore un inconnu pour chacune de nous. «..Allez là où l’obéissance nous appellera» (Règle de Vie, no 12.

 

 

 

 

Maintenant, notre Pèlerinage continue sa marche vers notre prochain futur en mettant toute notre confiance en Jésus, notre guide.

 

Sr Jeanine D’Amours fj

Rimouski, Canada

 

 

 

 

 

 

1 Commentaire

  1. Merci Janine pour ton témoignage de disponibilité.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This