Marche mondiale des femmes

 

En 1995, au Québec, il y a eu la marche « Du Pain et des Roses », ce qui a initié la marche mondiale des femmes de l’an 2000. Normalement, la marche a lieu tous les cinq ans mais, à cause de la pandémie, on a dû attendre 2021 pour la continuer. Srs Georgette Ploudre et Ursule Beaulieu nous racontent comment c’est passée.

 

 

Cette année, la marche a été organisée sur un terrain des autochtones à Cacouna, dans la région de Rimouski, où environ 200 personnes sont réunies.

 

Le thème de notre rencontre est

 

 

RÉSISTONS POUR VIVRE,

MARCHONS POUR TRANSFORMER

 

 

Femmes autochtones

Nous marchons pour nous rendre sur le site. Ensuite, c’est une manifestation pour réclamer le respect des droits des femmes autochtones, la justice égale pour tous et toutes, la mise en place de mesures concrètes pour sécuriser la vie et le quotidien des femmes autochtones.

 

 

 

Défense des droits

De courtes conférences par la Mairesse de l’endroit, par des femmes autochtones de tous âges et d’autres femmes engagées dans le milieu orientent notre réflexion et nous dévoilent l’urgence de revendiquer ces droits; il faut que nos gouvernements agissent, et vite. L’aspect écologie et environnement est fortement souligné. Des slogans réclament la liberté et la reconnaissance des droits.

 

 

 

Gestes symboliques

Des danses autochtones autour du feu, accompagnées de chants au son du tambour, nous conduisent au silence, à la réflexion et à la prière. Nous sommes invitées à poser un geste symbolique : prendre une pincée de tabac et faire le tour du feu pour y déposer cette offrande en faisant une prière pour les femmes et les filles autochtones disparues, violées ou tuées au cours des dernières années. Une petite  robe rouge à épingler rappelle cette triste réalité.  

 

 

Puis, nous visitons ce site, cette pointe de terre au bord du fleuve qui appartient au peuple des Amalécites. C’est très beau! Un monument, un totem et des textes écrits sur des pancartes nous renseignent sur ce site. C’est une terre sacrée, un terrain à respecter.

 

 

 

 

Avec d’autres, en allant vers les périphéries,

nous nous engageons à construire le monde de demain

comme nous y invitent les Actes du Chapitre 2016, p.8.

 

Sr Ursule Beaulieu fj,

Rimouski, Canada

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This