« Le mystère de Kermaria » – la transmission d’un patrimoine

Le frère Benoît osb, de l’Abbaye Sainte-Anne de Kergonan en Bretagne, nous partage ses impressions de la représentation du « Mystère de Kermaria ». Il la situe comme transmission du patrimoine spirituel de la Congrégation et de l’histoire de la vie religieuse du diocèse.

C’est un moment de grâce exceptionnel que nous avons vécu ce samedi 9 septembre 2023 à Kermaria chez les «Filles de Jésus» pour la représentation du «Mystère de Kermaria» à l’entrée du domaine de la Congrégation, aux portes de Locminé. Cette représentation théâtrale en plein air avec de beaux décors et environ 80 figurants nous rapportait l’histoire des débuts de la congrégation qui date de 1834 et dont la première maison était à Bignan dans le Morbihan.

Deux figures marquantes

Nous avons ainsi découvert la personnalité de Mère Sainte Angèle, née Perrine Samson, première supérieure générale des « Filles de Jésus »,

et surtout la figure si marquante de Mère Marie de Saint Charles, née Angélique Périgault. Venue de Talensac dans le diocèse de Rennes, elle recherchait une congrégation plus pauvre que celles qu’elle connaissait. Elle arrive à Bignan le 17 octobre 1841, fait profession en 1843 et est élue supérieure générale le 23 août 1846, après seulement 5 ans de vie religieuse, à 26 ans, par 27 voix sur 29 ! Elle gouvernera la Congrégation durant près de 40 ans et donna aux Sœurs un enseignement spirituel qui demeure encore aujourd’hui.

«   Je prie le bon Dieu, de nous donner son Esprit pour nous faire agir en temps opportun selon son bon plaisir ; puis je m’abandonne entre ses mains avec calme et paix. »

Mère Marie de Saint Charles

Lann Vraz devient Saint-Joseph-de-Kermaria

Le 30 avril 1860 a lieu l’acquisition du domaine de Lann Vraz (Grande Lande) à Locminé devenu Saint-Joseph-de-Kermaria. En effet, selon une légende   au pays de Locminé, Saint Joseph y serait apparu à une pauvre paysanne revenant du marché, Louison, femme de foi et de prière à laquelle il fit cette révélation désignant le lieu de Lann Vraz :

« Il se fera ici de grandes choses ; beaucoup y viendront et de loin pour y vivre ensemble et St Joseph y sera honoré. »

Puis il a disparu.

Histoire et fête

C’est donc pour le 170ème anniversaire de l’arrivée des Sœurs à Kermaria qu’avait été prévue cette représentation qui en raison du Covid a été reportée à 2023.

Le théâtre alterna dans un bel équilibre des moments sérieux de l’histoire de la communauté et des moments plus ludiques de fêtes où les spectateurs participaient aux rythmes des danses en battant des mains.

Evocation des débuts héroïques

Le texte et les costumes étaient beaux et évocateurs. La diction des acteurs était très bonne, la sono était parfaite, et le déroulement de l’action sans faute ! On a pu remarquer la présence de beaucoup d’enfants et de jeunes dans les acteurs et une vraie joie émanait du mystère évoqué. Les débuts héroïques de la vie communautaire avaient de quoi susciter l’enthousiasme car les premières Sœurs ont été particulièrement courageuses, promptes au labeur des champs, ce qui les a rendues si proches des gens du milieu rural.

Merci pour cette page d’histoire

Merci au metteur en scène et à tous les nombreux bénévoles qui ont si bien mis en valeurs le charisme de la Congrégation à savoir le service des plus pauvres en milieu rural à travers leur mission de santé d’enseignement auprès des familles et au sein des paroisses.

Merci surtout à la Congrégation des Filles de Jésus d’avoir soutenu cette aventure magnifique qui nous a permis de faire mémoire d’une très belle page de l’histoire sainte de notre diocèse de Vannes et qui nous a donné accès aux trésors spirituels de leur famille religieuse.

Transmission d’un patrimoine

Chères Sœurs, vous êtes héritières d’un patrimoine spirituel à travers cette histoire dans laquelle Dieu s’est manifesté de maintes manières, à travers la spiritualité de Mère Marie de St Charles qui a orienté votre vie religieuse ; merci d’en avoir témoigné et de nous partager ce souci de le transmettre.

Vraiment, le « Mystère de Kermaria » mériterait d’être plus connu!

Témoignage du Frère Benoît osb

Abbaye Sainte-Anne de Kergonan (diocèse de Vannes)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 4 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This