LE BARTZ Monique (Sœur Mie Gabrielle Françoise) 1937-2021

 

Chère Monique,

Cet après-midi, tu nous rassembles pour un moment de prière, de célébration, de communion, d’espérance.

Nous sommes là, sœurs de ta communauté, membres de ta famille, ta sœur Gabrielle, ton frère Ignace avec Lydie ta belle-sœur, Georges ton neveu et tes petites nièces et arrière-petite-nièce ; nous sommes là pour te dire adieu, te remettre à Dieu.

Tu es née à Ploërdut le 2 octobre 1937 dans une famille de cultivateurs. Tu es l’aînée de 5 enfants.

Entrée dans la congrégation des Filles de Jésus, tu t’y engages le 12 mai 1960.

Après quelques années d’études, tu t’investis auprès des jeunes, dans l‘enseignement catholique comme professeur à la Trinité Porhoët et comme directrice de collège Le Sacré Cœur à Vannes et Le Sacré Cœur à Ploërmel. Convaincue que le savoir et l’éducation sont des portes d’entrée pour la vie, tu as su associer et impliquer les parents dans le suivi éducatif de leur jeune. Tu as favorisé les voyages à l’étranger, ouvrant ainsi les jeunes à une autre culture. L’enseignement, l’éducation, c’était vraiment ta passion.

Au milieu de ces années très riches, tu as été appelée pour assurer, un service d’autorité, comme vice-provinciale de Pontivy puis comme provinciale de France-Belgique.

Au moment de la retraite professionnelle, à Guidel et Lorient, tu t’engages dans le catéchuménat, la pastorale des funérailles, et récemment, encore, tu accompagnais un groupe « vie chrétienne ». Femme de relations, douée de qualités artistiques, au caractère bien affirmé mais allié à une grande sensibilité, tu écoutais le chemin de chacun, relevant le meilleur de la personne, repérant combien le Seigneur est présent dans chacune des histoires.

Au cours de ta vie, tu as dû faire face à de nombreux soucis de santé et ces dernières années, tu as vu ton champ d’autonomie se restreindre peu à peu. Ce fut rude d’accepter de demander de l’aide mais, jamais tu ne l’as fait peser sur la communauté. Au contraire, tu as voulu assurer un service à ta mesure jusqu’au bout, toujours attentive à chacune de tes sœurs. Femme de grande foi, bien enracinée dans la prière, le goût de la vie et le sens des autres, t’ont fait avancer un jour à la fois, sur ce chemin de souffrance.

Et dimanche soir, le Seigneur est venu te chercher paisiblement et tu lui as offert ta vie. Nous te laissons partir, Monique, retrouver tous ceux que tu as connus et aimés. Nous te confions à la tendresse et à la miséricorde de Dieu.

 

 

 

3 Commentaires

  1. Sincères Condoléances à la famille, aux proches et à la communauté de sœur Monique comme je l’ai connue en tant que directrice du collège où j’étais.

    Réponse
  2. Je souhaitais rendre hommage à Sœur Monique qui m’a accompagné toute sa vie durant, depuis mes années collège au Sacré Cœur de Ploërmel, où elle était notre directrice.
    Je retiendrai d’elle une dirigeant, à la faculté de savoir déceler dans chaque jeune que nous étions nos points forts. Elle mettait tout en œuvre pour développer nos atouts scolaires et extra-scolaires, nous permettant aujourd’hui d’être l’adulte et le professionnel que nous sommes.
    Le théâtre, la danse, le cinéma, le sport, la musique étaient mis en exergue dans son approche pédagogique, nous apprenant à nous connaître, à nous dépasser, à nous révéler.
    Par sa bienveillance et son respect de l’autre, elle nous a transmis des valeurs qui nous font aujourd’hui nous rappeler sa belle personne.

    Réponse
  3. bien chère Monique, quel choc en apprenant ton décès dimanche soir, je te savais plus malade , mais pas au point de partir retrouver ton Seigneur auquel tu as donné ta vie .J’ai gardé de bons souvenirs au travail dans nos réunions de réflexion d’accompagnement de nos établissements scolaires .Tu avais plein d’idées qu’il fallait ensuite gérer.
    j’ai aussi joui de nos vacances d’été avec le fameux groupe des 6 que j’avais rejoint gràce à toi .En quittant le service de Provinciale tu reprends un service de Direction , tu as fait mon admiration .Merci Monique pour tout ce que tu as été pour tout ce que tu nous as apporté, je savais que je pouvais toujours t’appeler Encore merci Monique , ne nous oublie pas Yvette

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − 2 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This