La grande DICTÉE des Chanps (M!)

Dimanche 4 juin, avait lieu « la plus grande dictée du monde » sur les Champs-Élysées à Paris. Parmi ces écoliers, d’un jour et de tous âges, nous étions là, Sœurs Dora Ramos et Colette Gélinas, Conseillères générales des Filles de Jésus.

Cet événement, qui a reçu plus de 50 000 candidatures, est une première mondiale. Parmi les inscrits, 5 100 personnes ont été tirées au sort pour participer à l’une des trois dictées, soit environ 1700 participants par exercice.

Au programme, trois dictées thématiques lues par des personnalités du monde culturel, littéraire et sportif. La première dictée, « une dictée classique de notre enfance ». La seconde, « une dictée d’aujourd’hui », et la troisième, « une dictée sportive ». Dora et moi étions choisies pour la deuxième dictée.

A vos stylos!

Au moment venu, un stylo et une copie d’examen ont été attribués à chaque participant. Lorsque la sonnerie a retenti comme pour prévenir de la fin de la récréation, le silence s’est répandu dans « la classe géante ».  Le professeur a énoncé le texte une première fois pour se l’approprier. Ensuite, il a été relu lentement et chacun s’est appliqué à l’écriture.  Après une dernière relecture du texte, la correction collective s’est réalisée à l’aide du grand écran et animée par le journaliste, Rachid Santaki appelé communément « Monsieur Dictée ». Les premiers prix allaient à ceux qui ont obtenu jusqu’à 3 fautes. Pour Dora et moi, qui sommes satisfaites de nos résultats, ainsi que pour tous les autres participants, le livre, Eugène et moi de l’auteur Katherine Pancol nous a été remis.

Nouveau record du monde

L’objectif de la première dictée était d’inscrire le nombre de participants au « livre mondial des Records Guinness« .   La juge officielle, Madame Anouk de Timary, a précisé que seule la « participation active » des participants sera comptabilisée : « Il faut au moins cent mots correspondant au texte pour que la participation compte« . Ainsi, 1397 écoliers ont pu, par un extrait du texte, La Mule du Pape, d’Alphonse Daudet, établir un nouveau record comme la plus grande dictée du monde.

Pourquoi s’être inscrites à cette dictée ?

L’aventure a débuté lorsque Dora a reçu une invitation officielle sur son smartphone. Intéressée, audacieuse et désirant prendre les moyens pour améliorer son français, elle n’a pas hésité à s’inscrire. Heureuse surprise ! Dora est sélectionnée et a la possibilité d’inscrire un accompagnateur.  Sans trop savoir à quoi correspondait le rôle d’accompagnateur, tout naïvement, j’ai rempli le formulaire. Le lendemain, je recevais la confirmation de ma participation à l’événement.

La grande dictée des Champs fut l’occasion de tester notre orthographe mais aussi de nous joindre à cette multitude de personnes venant de plusieurs pays et de tous horizons pour célébrer les mots de la langue française. Comme nous le rappelait les animateurs, l’erreur est permise. L’important est de participer et de s’amuser. L’apprentissage d’une langue facilite l’intégration d’une culture, permet d’entrer plus facilement sur le marché de l’emploi et de créer du lien social. Pour Dora et moi, cette expérience du vivre-ensemble, au pied de l’Arc de Triomphe, restera gravée dans nos mémoires.

Cette aventure nous a donné le goût de continuer à prendre soin
de nos stylos !

Srs Dora Ramos et Colette Gélinas

Conseillères générales, les Filles de Jésus

3 Commentaires

  1. Mes plus vives félicitations Colette et Dora. Bravo à vous d’avoir osé vous mêler à toute cette grande foule, venue de partout. Belle expérience de plongée dans la foule…de proximité avec tous.
    Madeleine Menier

    Réponse
  2. Bravo à toutes les deux.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − 2 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This