« Ikebana » La voix des fleurs

En octobre 2016, Sœur Annick Jambou en communauté à la rue d’Arras, Paris, a participé à une exposition d’ « Ikebanistes » à Vincennes (94). Voici quelques échos de cet événement et de la pratique de cet art floral Japonais millénaire.

ikebana visiteDepuis plusieurs années maintenant, Sr Annick participe à La Voix des Fleurs, une association qui offre des cours d’initiation et de perfectionnement à l’art d’Ikebana. Ce mot japonais est composé de « IKERU » qui veut dire faire vivre et de « BANA », les fleurs. Sous le tutorat de son professeur Nicole Dineur, Annick est devenue une amatrice accomplie de cet art, et a déjà participé aux expositions bisannuelles de l’association. Cette fois-ci, elle-même a présenté trois compositions … Tornade … Renaissance … Passé – Présent …

renaissance

renaissance

Ces œuvres nous ont invités à contempler la beauté des fleurs auxquelles Annick avait redonné une nouvelle vie.

En même temps, elle a concrétisé les notions de l’« école » particulière, moderne et contemporaine d’Ikebana qu’elle pratique : le Sogetsu. L’asymétrie, le vide et l’harmonie entre le contenant et les éléments utilisés nous ont renvoyés à la notion orientale que l’homme et la nature forment un tout indissociable.

Loin d’être une simple composition faite de fleurs et de végétaux, Ikebana à travers les créations traduit les émotions et les ressentis de l’artiste. C’est une pratique qui demande à une Européenne de

tornade

tornade

pénétrer en profondeur une culture différente de la sienne. C’est aussi un art où la spiritualité est très présente, où il faut regarder et accepter la Nature telle qu’elle est. C’est aussi une autre approche de la lutte contre les « mauvaises herbes » qu’Annick attaque avec assiduité dans le jardin de la communauté en plein Paris.

annick jambou

Pour notre artiste, les cours sont un moment de concentration et de partage, mais aussi de recueillement et un moyen d’évoluer soi-même. Pour les sœurs qui vivent ensuite avec les œuvres qu’elle « recompose » à la communauté, c’est à la fois un privilège et une invitation à comprendre notre existence et à nous questionner sur notre propre relation avec la Nature.

 

 

3 Commentaires

  1. J’ai eu la chance de voir plusieurs œuvres d’Annick lors d’expositions à Paris. J’ai 2 cadres qui ornent mon bureau avec photos des œuvres d’Annick. Toutes mes félicitations.12

    Réponse
  2. bravo Annick
    mthérèse à Karna

    Réponse
  3. C’était la première fois que j’assistais à une telle exposition. Découverte de cette beauté artisanale et du talent de l’une de nos sœurs. Bravo. C.G.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This