Fête de Saint Joseph à Kermaria

Dimanche 19 mars, Sœurs Filles de Jésus et laïcs se retrouvent pour fêter comme il se doit la Saint Joseph. Une grande fête comme il n’y en avait pas eu depuis quelques années.

Le soleil est au rendez-vous, comme un clin d’œil de Dieu.

Les gens arrivent petit à petit pour rejoindre la chapelle où se déroule la célébration eucharistique. Un chant nous rassemble :

 « Fidèle à ton Seigneur, Joseph, fils de David, fidèle à ton Seigneur, tu nous mènes à Jésus-Christ ! 

Dernier rameau de la promesse, avant le rang du Messie, ne crains pas Joseph, ne crains pas, Dieu veille et te conduit, marche à sa lumière. » 

Sœur Anne Thirion Provinciale France nous accueille chaleureusement.

La parole de Dieu

L’Évangile de la guérison de l’aveugle né, en (Jn 9, 1-41), commentée par le Père Vast-Amour ADJOBI, prêtre à Rennes, nous conduit tout droit à Joseph : « Quand nous lisons cet évangile de l’aveugle-né en la fête de Saint Joseph aujourd’hui, on remarque deux choses : l’aveugle-né dans sa cécité, voit vraiment Dieu et Joseph dans son silence entend vraiment Dieu. Tous les deux nous font goûter comment Dieu nous rejoint dans les troubles de notre vie. Nous le savons, comme le Pape François nous le faisait remarquer dans sa catéchèse, le silence de Joseph, n’est pas un silence vague. Il interpelle nos combats intérieurs. 

En nous, il y a le silence bruyant de nos peurs, de nos angoisses, de nos tentations, de nos mauvaises expériences, de nos échecs et nos douleurs, le silence perturbant de nos doutes, blessures, de nos contradictions. Tout ce qui peut aveugler le cœur si nous ne laissons pas de place à la douceur de la voix de Dieu. Joseph, dans la tourmente, a été disposé à entendre Dieu et à obéir à son appel, à ne pas rester aveuglé quand les situations étaient pour lui intolérables, effrayantes, incompréhensibles, éprouvantes, difficiles à affronter. Joseph a entendu l’appel à l’espérance dans son projet d’homme!»

Le chapelet et la procession

En début d’après-midi, nous prions le chapelet animé par des laïcs associés. Puis nous sommes invités à nous rendre devant la Sainte Famille, pour démarrer une procession qui nous conduira à la chapelle.

Les vêpres

La prière des vêpres nous rassemble dans une action de grâce : « Dieu t’a choisi, que Dieu soit béni ! Fils de David, époux de Marie. Entre tes mains, le Christ Enfant a remis sa vie. »

Notre journée se termine par un temps d’adoration eucharistique.

Puis chacun rentre chez soi avec la joie au cœur d’avoir pu vivre une belle fête de Saint Joseph.

Sr Agnès Miquel, fj,

Pontivy, France

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 11 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This