En solidarité avec nos Sœurs de France et tout le peuple français

Etant donné mes dix-sept années vécues en France, j’ai été profondément touchée par l’incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris le 15 avril dernier.

 

Cet événement a remué beaucoup de souvenirs anciens et récents dans mon cœur et mon esprit et je voudrais partager avec vous toutes, le plus ancien de tous ces souvenirs qui date de mes années comme pensionnaire et étudiante à l’école de Chéticamp, sous la direction des Filles de Jésus.

 

 

Chant : Notre Dame de Paris

 

Notre Sœur Lola Burke (Xavier Maria), encouragée peut-être par la Mère Supérieure qui n’était autre que Mère Marie Ste-Zénaïde, nous avait montré le chant : «Notre-Dame de Paris», publié au Canada dans les cahiers de «La Bonne Chanson». Ce chant m’avait donné un profond sentiment de respect et de fierté pour ce pays dont j’ignorais la plus grande partie de son  histoire. Et loin de moi était alors la pensée qu’un jour j’habiterais tout proche de cette cathédrale que je pourrais visiter à loisir tantôt pour regarder et tantôt pour prier.

Voici donc ce chant avec ses trois couplets: Puisse-t-il éveiller en nous toutes de profonds  sentiments d’admiration, de paix et de fraternité…

 

Notre-Dame de Paris

 

Sur l’immense parvis où rêve de l’histoire, (où rêve de l’histoire,)

Dans sa robe de pierre où chante de la gloire, (où chante de la gloire,)

Elle est fière comme autrefois,

Ouvrant large son temple où la foule s’entasse,

Elle est là pour bénir l’humanité qui passe :

Les vagabonds ou bien les rois!                                                                          

Refrain :

Sous le grand soleil d’or et par les nuits sans voiles,

Elle parle d’amour, d’espoir et de bonté!

Et ses bras de granit tendus vers les étoiles,

Semblent dire aux mortels : Paix et Fraternité!

Sur l’immense Paris – Paris, cerveau du monde, (Paris, – cerveau du monde

Pour les vieux qui s’en vont et pour la tête blonde, (et pour la tête blonde,)            

Son regard doux est maternel,

Sachant que tout est vain, que tout est éphémère,

Elle écoute passer tous les bruits de la terre

Et rêve son rêve éternel!

 Sur l’immense clocher debout en sentinelle, (debout en sentinelle,)

Le vieux coq des Gaulois là-haut ouvre son aile, (là-haut ouvre son aile,)

 Et surveille l’horizon noir,     

 Il montre le chemin à son frère qui passe,

 Le bel oiseau français dont il aime l’audace,

 Tout notre orgueil, tout notre espoir!

 

                                                             Rita Poirier, fj, Vice-Province de Moncton, Canada

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Evènements
2 commentaires sur “En solidarité avec nos Sœurs de France et tout le peuple français
  1. Rhona Burns dit :

    Merci Rita pour ton témoignage et ta solidarité avec nous. C’est moi qui ai pris la photo, j’étais là avec la grande foule qui suivait le drame, stupéfait, en silence, quelques uns en larmes. Je n’arrivais pas à m’endormir après et j’ai posté la photo sur Facebook vers minuit. Nous sommes très reconnaissantes de tous les messages de sympathie que nous avons reçus. La fête de Pâques a été “différente” cette année à Paris,mais on l’a vécu, dans la joie et l’espérance de la Résurrection. Les abeilles des trois ruches sur le toit de la cathédrale ont donné des signes de vie depuis, donc un petit signe que la mort n’aura jamais le dernier mot!

  2. Rita Poirier dit :

    Merci, Rhona, pour la photo et le commentaire. Rita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This