Les Christs du palmier – histoires de jeunes qui cherchent le Dieu vivant

 

 

Un laïc engagé au côté de nos Sœurs en Colombie nous parle de leur expérience avec un groupe de jeunes défavorisés. Un groupe qui a dévoilé le Christ derrière chaque visage.

 

 

L’appel de certains jeunes du quartier de Puerto Mallarino à Cali, Colombia à partager la vie, à prier, à lire la Parole de Dieu ou simplement à manger quelque chose et se détendre ensemble, est devenu un espace qui, de 2018 à 2020 a permis :

 

  • une grande reconnaissance de leur part
  • une ouverture en tant que Paroisse Notre-Dame de l’Assomption et Église locale.

 

Par le biais des rencontres comme celles que le laïc engagé Diego Duque mentionne, “Ils se sont rapprochés de Dieu”. On a baptisé le groupe « Cristos de la palma » (Christs du palmier), parce qu’avec des histoires de vie chargées de vécus à la rue, de consommation et d’épisodes de délinquance, c’était un groupe différent des “adolescents du groupe de jeunes”.

 

Nous te reconnaissons Seigneur

 

Chaque rencontre avec eux devait permettre de reconnaître un “Christ” derrière leur visage, leur peinture, leur discours de “complot”, leurs tatouages et leurs cicatrices. On a dû “s’abaisser” à leur vie quotidienne pour les comprendre, sans vouloir dire que nous étions d’accord avec certains de leurs actes. On a dû faire taire le jugement et le remplacer par des mots et de la miséricorde; un processus difficile en raison de notre réalité humaine complexe et de l’étiquette sociale.

 

“Venez et voyez”

 

 Srs Herminda et Isemane, Filles de Jésus, se montraient des religieuses engagées, grâce à leur charisme et à leur ouverture aux besoins pastoraux du contexte. De même pour les professeurs Angela et Karime, des laïques engagées qui génèrent de la proximité et qui sont attentives. Avec le Père Rafael Lopera, elles répondent à tant d’appels qui, dans une certaine mesure, sont physiquement et émotionnellement épuisants. Ca vaut la peine d’attendre quand même ; les jeunes arrivent aux réunions peu à peu, en s’excusant du retard, mais ils arrivent.

 

Ces réunions nous ont appris à ne pas aller à notre rythme, mais selon le leur. Ils ne sont pas des jeunes qui suivent facilement la norme et ce n’était pas non plus un atelier de resocialisation, mais plutôt des réunions de foi. Chaque réunion représentait une lente découverte amoureuse de JÉSUS fait Parole de Vie. Ce n’était pas une question de donner, mais de les amener à tirer de leurs réflexions, de leurs folies. L’axe central du processus était de les amener à reconnaître qu’ils sont précieux aux yeux de Dieu, à reconnaître la DIGNITÉ HUMAINE en eux et dans leurs familles.

 

 

Ils seront toujours les bienvenus

 

Cependant, les processus avec les jeunes prennent du temps, et se déroulent petit à petit. Certains sont plus stables que d’autres, certains attendent quelque chose de l’Église, demandent du travail. Il y a des attentes différentes comme dans toute relation humaine. Dans ce cas une partie était comme ça, mais tous ont été fortement touché par Jésus, à chaque rencontre, partage ou à la retraite finale. Ils pourraient être « eux même » avec nous et avec Jésus. Ils se sont formés en deux cours avec le Service de Formation Nationale de Colombie. Participer à un Jeudi Saint a été le grand sceau de leur foi catholique ;  dansle geste sacramentel du lavement des pieds ils se sont sentis aimés.

Malheureusement, il y avait un manque de ressources pour soutenir cette initiative. Les laïcs et les religieux ont compris que ce n’était pas facile et qu’on avait besoin de réflexion, de méthodologie et d’espace. On a reconnu que le manque d’engagement et parfois les moyens pour mener à bien les activités ressortent en nous. Tous ici impliqués, nous devrions demander les dons de la persévérance et de la patience. Cependant, la vérité est que cette nouveauté pastorale était, est et sera un espace précieux et nécessaire pour continuer à découvrir “plus de jeunes Christs”, aux coins des quartiers cherchant à “se rapprocher de Dieu».

 

Leonardo Valencia.

Travailleur social et laïc engagé

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This