Le chemin pour arriver à La Paix …

Dora logo

Le chemin de la Paix n`est pas le travail

de Quelques-uns seulement mais de Tous …

La commission de Conciliation régionale –Villavicencio est un espace qui s´articule avec la commission de conciliation nationale balisé par l´épiscopat colombien et la recherche de la société civile locale et régionale á la recherche de l´humanisation du conflit et dans la mesure du possible obtenir la paix .Une commission de conciliation régionale est “une entité autonome et indépendante convoquée par les évêques d`une région ecclésiastique ou l´évêque d´une juridiction, intégrée par des citoyens de divers secteurs et courants de pensée plus c´est une entité en relation avec la commission de conciliation nationale CCN et les autres commissions régionales CCR”.

Cette commission régionale cherche á construire les bases d´une politique régionale et locale de réconciliation et de paix pour accompagner les processus de post –négociation et ainsi obtenir la réussite des accords pour la fin du conflit .Elle exige également l´application des normes du droit international humanitaire et des accords d´humanisation du conflit ce qui augmente les marges de protection de la population civile et des non combattants , spécialement des victimes du conflit

Elle encourage aussi la participation active de la société civile organisée dans le processus

La CCN propose à la CCR d´analyser continuellement la situation régionale en relation avec les conflits qui existent dans sa région et d´élaborer les “ MINIMOS”( conditions essentielles ) qui répondent á la réalité de sa région , en prenant les huit (mínimos) de l´Accord national des “mínimos pour la réconciliation et la paix ), Comme fil conducteur .

Depuis 2013 la CCR a mené des actions telles que les réunions mensuelles de l´équipe convoquée par l´archevêque de Villavicencio Oscar Urbina ,

Quelques forums avec la population civile et des débats avec les candidats aux élections municipales et régionales.

D´autre part la CCR a participé au forum “ la fin du conflit…”( Les points 3 et 6 de la Havane ) lesquels ont été travaillés et expliqués ,y ont participé différents secteurs de la société cherchant ainsi recueillir un grand nombres de propositions .Ceci dans le but d´avoir plus de lumière pour faire face à la dernière étape du processus de paix préparé á Cuba pour que cette paix soit” stable et durable “.

L ´étape á suivre dans la CCR c´est la “cátedra” (enseignement) pour la paix qui assume la proposition des” artisans du pardon, de la réconciliation et de la paix “.

Ainsi , dans cet espace de l´archevêché de Villavicencio avec Monseigneur Oscar Urbina nous chercherons partager avec nos lecteurs durant quelques mois les éléments que requière ce processus de paix dans notre région , avec ceci , nous voulons parier pour une paix durable . Pour cela il est nécessaire d´utiliser toutes les ressources d´une personne, un cœur capable de pardonner, de se réconcilier et ainsi chercher la paix pour notre chère Colombie.

 

Ce chemin du pardon, de la réconciliation et de la paix propose un itinéraire pour la réflexion dora Ima que tous nous sommes invités á suivre guidés par le BON SAMARITAIN.

Voici cet itinéraire qui sera développé dans les prochains articles :

  1. La réconciliation est la mission de l´Eglise.
  2. L´icône du Bon Samaritain.
  3. Le chemin qui nous attend.

Nous réconcilier avec la création.

  1. Marie, icone de la paix et de la réconciliation.
  2. Les critères pastoraux et les engagements de l´Eglise.
  3. Les lignes d´action et les engagements de l´Eglise.
  4. Conclusion

Avec ces éléments proposés par l´épiscopat colombien, la CCR recueille une analyse de la réalité de la région au sujet des actions qui provoquent la violence et des auteurs de cette violence .Et à partir de cette analyse voir les actions à mener en faveur de la paix et comment les articler avec une participation réelle de la population civile selon les normes fixées pour faire face au post –conflit .

Comme Fille de Jésus je me sens très motivée pour donner du temps á ces espaces d´importance vitale en ce moment .Le pape François ne nous invite-t-il pas à aller plus loin que nos propres espaces ?

Travailler pour cette CCR m´aide á être attentive au processus de paix, á être vigilante á ce qui se vit dans ce processus de négociation à CUBA et á me dire :

Dora ColombieSi la vie nous l´avons consacrée pour la donner et venir en aide à d´autres, la réalité m´exige des sacrifices et du temps pour cela. C´est un espace que je prends sur le travail que j´ai comme responsable de la coordination du programme de la première enfance “en el jardin d’enfants San José de la Reliquia “ de la fondation “chemins d´espérance “ a Villavicencio.

Sœur Dora Cecilia Ramos Castañeda

Fille de Jésus de Kermaria

Sociologue

Secrétaire de la CCR de Villacencio

1 Commentaire

  1. Félicitations Dora pour ton engagement au service de la paix.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 3 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This