Centenaire de la naissance de Sr Gemma Beaulieu – une double histoire

Dans le premier de deux articles sur la célébration de ce centenaire au Honduras, une Sœur Messagère de l’Immaculée Conception ne nous rappelle pas seulement la fondation de sa Congrégation mais aussi une époque missionnaire contemporaine dans l’histoire de la nôtre, les Filles de Jésus.

Discours de célébration

Le 10 janvier 2023, en célébrant le centenaire de la naissance de Sr Gemma de Sr Gemma Beaulieu (1923 – 1996), nous sommes reconnaissants à Dieu de l’avoir choisie comme fondatrice des Sœurs Messagères de l’Immaculée Conception. Dieu lui a dotée de vertus et de dons tels que : l’humilité, la foi, la persévérance, l’amour des pauvres et de l’Église. C’est pourquoi nous célébrons aujourd’hui sa vie à l’occasion de son 100e anniversaire. Son esprit vit dans notre Congrégation, nous encourageant à aller de l’avant avec ce projet d’évangélisation que chacune de nous, Sœurs Messagères, avons en main.

Aujourd’hui, nous avons la joie et le privilège d’avoir parmi nous Sr Ursule Beaulieu, nièce et filleule de Sr Gemma, et qui est également une religieuse de la Congrégation des Filles de Jésus. Elle a fait le voyage depuis le Canada pour partager cette célébration. Nous la remercions pour sa présence précieuse dans ce moment historique que vivent les Sœurs Messagères.

Merci aux Filles de Jésus

Notre gratitude va à la Congrégation des Filles de Jésus, car c’était pendant qu’elle était encore Fille de Jésus que Sr Gemma, autrefois Sr Marie-Anna-du-Sauveur, a ressenti l’appel à fonder les Sœurs Messagères. Dieu a posé son regard sur elle pour entreprendre un nouveau projet avec de nombreux défis, et c’est la grâce de Dieu qui l’a invitée à poursuivre jusqu’à la fin. Grâce à son témoignage, nous avons appris à marcher avec courage et optimisme malgré les difficultés.

Le contexte historique

Le résumé de la fondation des Messagères qui suit, est tiré du livre « Signé d’une croix » (Desclée, Paris, 1990) de Sr Henriette Danet, fj

Le premier pays d’Amérique latine à recevoir les Filles de Jésus fut le Honduras avec la fondation d’une communauté à Choluteca en janvier 1957.  Parallèlement à d’autres axes religieux, sociaux et éducatifs, les nouvelles sœurs missionnaires avaient foi en l’avenir de la vie religieuse pour les jeunes Honduriennes.

Un noviciat fut ouvert donc en 1962 mais « il semble que l’organisation se soit vite révélée inadaptée au pays, à la mentalité, au tempérament des jeunes aspirantes. »

Après une brève période d’hésitation, la responsable prit conseil et on lui suggère de favoriser la naissance d’un institut autochtone. Après des « grandes difficultés et oppositions vaincues », la communauté des messagères de l’Immaculée fut inaugurée le 21 mai 1964, avec le statut d’ association. Finalement en 1976 elle obtient le statut d’institut de droit diocésain et en 1997, la fondatrice, Gemma Beaulieu, fit le choix douloureux de quitter la Congrégation des Filles de Jésus pour s’engager définitivement dans l’Institut des messagères.

Prions le maître de la moisson

Notre Fondatrice sera toujours un trésor précieux dans la vie et le parcours de notre Institut. Son héritage est un grand encouragement à poursuivre ce projet entreprenant et plein d’espoir. Aujourd’hui, les Sœurs Messagères de l’Immaculée continuent à servir à partir de notre charisme inspiré par le Christ serviteur et Marie Immaculée, la servante du Seigneur.

Nous sommes présentes dans plusieurs diocèses au Honduras et dans une mission au Nicaragua, avec de nombreux désirs d’étendre encore notre service missionnaire dans l’Église. Nous prions le maître de la moisson de nous envoyer des vocations saintes et vraies pour donner une continuité à l’Institut des Sœurs Messagères de l’Immaculée, fondé avec une profonde foi, amour et espérance par Sœur Gemma Beaulieu (Sœur Marie- Anna-du-Sauveur).

Les Soeurs de l’Institut des Soeurs Messagères de l’Immaculée,

Honduras

1 Commentaire

  1. Comme je suis heureuse d’avoir eu le privilège de participer à cette belle fête!
    Vous verrez la suite dans le récit que je fais de mon séjour au Honduras.
    Ursule Beaulieu, Rimouski, Canada

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 1 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This