Marcher aux côtés des pauvres, aux côtés de Jésus : une pro-vocation

Sr Viviana Ferero Angulo fj, en mission en Colombie, nous partage sa réflexion sur ce sujet.

Jésus a appelé et appelle encore aujourd’hui ceux et celles qu’il veut avec la même promesse,  le même envoi, et la même force. On pourrait dire, qu’il appelle aussi avec les mêmes obstacles ou défis qui, historiquement, dans des contextes différents, ont affecté le suivi et l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus. Sous cette prémisse, nous marchons aujourd’hui comme des disciples et des apôtres.

Jésus a appelé ceux qu’il voulait voir vivre avec lui, pour les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les démons. (Mc 3, 13-19)

Ceux et celles qu’il appelle, il les désire, il les accompagne. Il les envoie pour « guérir » et « libérer et expulser des démons ».

Ces derniers aspects sont la conséquence de notre réponse à son appel.

Vivre avec Lui

Nous avons dit « Oui », tout d’abord pour vivre avec lui. Ce dernier nous invite à :

  • Savoir être avec Lui, l’écouter avec plaisir,
  • Avoir avec une attitude de nouveauté,
  • L’attendre de manière personnelle et aussi ensemble.

C’est là, dans le silence de notre prière, l’étude de l’Écriture, du Magistère, et de la réalité, dans les événements de la vie elle-même qu’il nous parle et nous guide. Sa réponse est créative et toujours surprenante. Il nous donne la paix et l’encouragement à poursuivre le voyage en son nom. nous l’avons expérimenté.

Libérer nos relations

En second lieu il nous envoie pour libérer nos relations. Même si nous sommes inachevés et parfois un peu sourds et myopes, il nous envoie cultiver jour après jour la relation de frères et sœurs avec patience, dévouement et gratitude. Suivre le Seigneur demande :

  • la reconnaissance de l’apprentissage mutuel.
  • la croissance et le développement de nos dons et talents en tant que communautés de vie.

Chasser les démons

Un troisième aspect de libération comprend « chasser les démons ». C’est à partir de cet objectif que notre « Oui » prend de la force et que nous décidons personnellement et ensemble d’aller vers les visages exclus des systèmes économiques, éducatifs, sociaux et religieux. C’est dans ce contexte qu’on cherche à encourager les pauvres à :

  • s’aimer et se soigner.
  • s’organiser.
  • être frères et sœurs, amis.
  • se libérer et se responsabiliser.
  • d’être solidaire.
  • développer des projets dans les différentes dimensions de la vie.

Aujourd’hui, c’est une joie de voir que les charismes des instituts sont toujours bien vivants. On les voie s’engager au nom de Jésus à être aux côtés des migrants, des femmes vulnérables et les hommes désorientés. On les voie avec les enfants et la jeunesse blessée dans des différents contextes socio-économiques et affectifs. Ça pourrait être avec les personnes d’orientation diverse – en situation de rue, des chômeurs, des personnes âgées malades et/ou vulnérables, des populations marginalisées ou afro-indigènes, privées de liberté.oy es una alegría constatar que siguen vivos los carismas de institutos que se comprometen en nombre de Jesús a estar al lado de los migrantes, las mujeres vulnerables y los hombres desorientados. Se ven con niños y jóvenes heridos en diferentes contextos socioeconómicos y emocionales. Puede ser con personas de diversas orientaciones: en situación de calle, desempleados, enfermos y/o ancianos vulnerables, poblaciones marginadas o afro indígenas, privadas de libertad.

Que de dévouement et d’années de tradition de service, d’aide aux pauvres à s’organiser, d’être là pour ceux qui souffrent. Quelle dévotion à les aimer, et les encourager à faire de leur mieux, de les faire croire en eux-mêmes, de connaître et de croire en Jésus qui les aime et qui rêve d’une vie meilleure pour eux.

Signes de vie

La vie religieuse est là, comme on dit, au fond du tonneau, comme  » les femmes de l’aube  » qui sont allées pour accompagner le Seigneur dans son moment de douleur. Elles ont vu le Seigneur mourir, et elles ont attendu avec patience et amour.

 » Très tôt le matin alors qu’il faisait encore nuit, Marie-Madeleine…« 

Jn 20 1-19

Elles y rencontrent la vie, l’espérance, Jésus ressuscité. Lorsque tout semble perdu, elles apprennent à découvrir la nouveauté, les signes de vie, les possibilités, et l’espoir refait surface.  Savoir espérer, savoir faire, avoir confiance, ce sont les dons que les femmes, les premiers témoins de la Résurrection, nous enseignent. La vie religieuse, avec ce choix de marcher aux côtés des plus démunis, préfigure cet évangile. La vie religieuse accompagne dans la foi ceux et celles qui semblent avoir tout perdu, en faisant naître progressivement l’espérance, la nouveauté, la joie.

Conscientes dêtre disciples

Nous voulons continuer à louer Dieu pour cette pro-vocation d’être avec Lui, de l’aimer, de le suivre avec d’autres. Conscients de notre statut de disciple nous voulons :

  • continuer à apprendre à servir les pauvres d’une manière articulée et organisée, entre nous et avec les autres.
  • le réaliser avec la projection et la perspective du Royaume.
  • renouveler nos relations fraternelles.

Nous voulons apprendre à proclamer la Bonne Nouvelle avec passion, simplicité, ouverture, joie et créativité. Ce défi inclut parier sur une conversion écologique de nos modes de consommation et de vie, ainsi que se rappeler, en regardant vers Lui, comme un mantra chaque jour :

 

« Que ferait le Christ à ma place ? »

« Quelle est ta volonté, dans ce panorama actuel du monde, de notre congrégation ? »

«  A quoi m’appelles-tu concrètement aujourd’hui, quand nous parlons de renouveler nos styles, nos manières de servir, de marcher ensemble ? »

Il nous faut le laisser répondre de manière créative comme il l’a fait toujours., pour que ça devienne une habitude de vie qui transfigure peu à peu nos actions et notre façon de procéder, qui nous marque selon nos charismes personnels et congréganistes.

Sr Viviana Fereo Angulo fj,

Colombie


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This