Appelées au service d’autorité

Être « servante » de la communion, de l’unité et de la mission … c’est le thème retenu pour la session de travail organisé par le Conseil général pour les responsables de la gouvernance de la Congrégation à la Maison mère, Kermaria du 25 au 29 novembre. Les participantes, quatre Provinciales et une future Régionale, s’expriment sur comment elles ont vécu cet appel.

 

 

Inspirées de la figure biblique de Moise, cette semaine voulait permettre aux cinq participantes d’approfondir l’appel à participer à la gouvernance dans le Corps-Congrégation :

 

  • Conduire les personnes qui leur sont confiées vers une liberté de cœur qui les fera croître en humanité, fraternité et responsabilité.

 

  • Être « servante » de la communion et de l’unité.

 

  • Être « servante » de la mission de la Congrégation qui s’incarne aujourd’hui, en fidélité à l’intuition fondatrice.

 

Chacune d’entre elle a bien voulu nous partager l’un des aspects abordés au cours de la rencontre et qui est rattaché à la mission qui lui est confiée.

 

Tu as eu l’occasion, Teresa, de participer à une session semblable par le passé. Quels sont les éléments nouveaux qui attirent ton attention et qui éclairent davantage ta fonction de Provinciale d’Angleterre ?

 

“J’ai participé dèjà à une rencontre de Provinciales en 2016 que j’ai beaucoup appréciée. Un élément spécial cette fois, c’est que la réunion se tenait à Kermaria avec la célébration de nos 185 ans de fondation et d’ouverture d’une « Année sainte » d’anniversaires pour notre Congrégation. Cette nouvelle prise de conscience de notre Corps-Congrégation a illuminé nos réflexions et approfondi l’appel du Seigneur que nous avons toutes reçu et recevons de nouveau tous les jours.

 

Un autre élément était les échanges avec des Sœurs d’une ou deux générations plus jeunes que moi et de sentir que nous vivons du même charisme, que la même mission de collaboration nous habite pour apporter la façon de faire de Jésus entre nous et avec les gens de notre milieu. Les partages dans la simplicité, l’honnêteté et la vérité nous ont fortifiées et encouragées à poursuivre la mission de responsabilité qui nous est confiée.”

 

 

 

Anne, tu as débuté ton mandat de Provinciale depuis quelques mois. Pourrais-tu nommer certaines de tes priorités alors que tu comptes plus de 400 sœurs et 180 Associé-es sur le territoire de France/Belgique?

 

“Ce qui me paraît important, c’est de vivre une réelle collaboration, à plusieurs niveaux. Tout d’abord avec les Sœurs de la Province, en tenant compte de leur âge et de leurs attentes mais en osant croire qu’à chaque étape de la vie il est permis d’aspirer à la nouveauté. Faire preuve de créativité pour aller à la source ensemble et personnellement, chercher les moyens accessibles à toutes pour grandir dans la foi et la charité fraternelle.

 

D’autres collaborations sont aussi importantes. Je pense en particulier aux Associés qui souhaitent mieux nous connaître et être partie prenante des événements qui nous touchent. Cette collaboration nécessite un travail en réseau avec les Vice-provinciales qui vivent au plus près des réalités de chacun.

 

Au terme de cette semaine de partage et de réflexion regroupant toutes les Provinciales et Régionale, je suis de plus en plus convaincue que des liens doivent se tisser entre nos différentes Provinces, nous devons cultiver un esprit de Corps pour penser l’avenir ensemble. Ce qui se vit sur notre Province concerne l’ensemble de la Congrégation et inversement. Merci au Conseil général de nous avoir permis de vivre une telle expérience, stimulante, formatrice et ressourçante.”

 

 

 

 

 

Monique, une longue expérience au niveau administratif a précédé ton mandat de Provinciale du Canada et elle en fait toujours partie actuellement. Pourrais-tu nous aider à saisir davantage le sens de la dimension économique dans notre vie religieuse ?

 

 

“Pour répondre à ta question, je ne puis m’exprimer mieux qu’en faisant référence au document : « L’économie au service du charisme et de la mission ».   J’ai tellement apprécié ce document… Il ne faut pas oublier que l’économie a un visage humain.

L’économie est vraiment au service de la mission.  La dimension économique est intimement liée à la personne et à la mission. À travers l’économie, passent des choix importants pour la vie personnelle et collective, dans lesquels doit transparaître le témoignage évangélique, attentif aux nécessités de nos frères et sœurs.”

 

Et comme référence biblique qui me parle beaucoup : 

 

 

« Ce que chacun de vous a reçu

comme don de la grâce,

mettez-le au service des autres,

en bons gérants de la grâce

de Dieu qui est si diverse. »                

  1 P 4,10

 

 

 

Dans la Province Afrique, des jeunes femmes sont attirées par le charisme du mystère d’Incarnation des Filles de Jésus. Chrésence, comme Provinciale nouvellement nommée, quels seraient certains défis à relever au sein de la formation ?

 

“Dans les quatre pays qui forment notre Province c’est-dire le Cameroun, la R.D.C, la Côte d’Ivoire et le Tchad, notre charisme Filles de Jésus s’incarne dans un peuple. Et c’est ainsi que des jeunes femmes africaines se sentent interpelées par notre manière de vivre proche des pauvres.

 

Appelée par Dieu à travers mes supérieures au service de la Province, la mission de formation et d’accompagnement est un grand défi à relever. La session des Provinciales que nous venons vivre à Kermaria a été pour moi comme une source où j’ai puisé de l’eau vive pour m’aider dans cette mission. Des outils me sont donnés pour pouvoir relever avec mes Sœurs du Conseil ce défi. C’est la formation permanente qui nous aident jour après jour à faire grandir notre relation à Jésus dans une vie religieuse plus vivante et fraternelle. Puis, la formation initiale qui comprend les étapes de discernement des jeunes qui se laissent toucher par notre charisme.

 

Le plus grand défi pour moi et mon conseil est en réalité de trouver des moyens de formation qui permettent d’être des Filles de Jésus authentiques, témoins de Jésus humain. Avec la grâce de Dieu, et la confiance de chacune de mes Sœurs de la Province, nous y arriverons ensemble.

 

 

 

 

Tu entreras bientôt, Maria Esperanza, dans tes fonctions de Régionale en Amérique Latine. Comment cette semaine a pu rejoindre certaines de tes attentes?

 

Ayant participé pour la première fois à la session avec les Provinciales et le Conseil général, je peux dire que c’est un bon début pour la nouvelle mission et le nouveau rôle que j’assumerai bientôt en tant que Régionale de l’Amérique latine. Parmi les éléments que je considère importants à prendre en compte pour cette mission est de « vivre le service de l’autorité dans un gouvernement spirituel à partir de Jésus ». Cette expression reflète très bien ce que nous voulons vivre car cette mission est un don reçu de Dieu et elle est enracinée dans notre histoire personnelle en communion profonde avec nos faiblesses.

 

Écouter les Provinciales plus âgées qui ont plus d’expérience dans un service d’autorité dans la Congrégation a été enrichissante. J’ai découvert que notre Charisme des Filles de Jésus continue à donner la vie et offrent des couleurs qui dynamisent toute notre mission. Même si beaucoup de choses étaient nouvelles pour moi, j’ai trouvé une grande solidarité, ce qui m’a permis d’entrer en contact avec l’inconnu et de me sentir partie d’un rouage et d’un tout. Cela me donne beaucoup d’espoir de savoir que toutes les Provinces et la Congrégation sont en communion avec cette nouvelle façon de vouloir vivre le charisme et de vivre la mission dans une nouvelle structure pour donner une meilleure réponse au monde d’aujourd’hui.

 

La participation du Conseil général tout au long de la session nous a aidées à clarifier et à plonger dans une perspective vers l’avenir avec une vision large et objective de ce que nous vivons actuellement et de ce que nous attendons en tant que Filles de Jésus.

 

Maître qui parle au cœur, où demeures-tu ?

Présence au plus caché, où nous mènes-tu ?

Guide-nous vers ton secret, Toi qui dis :

Venez puiser l’eau vive, voyez qui vous invite.

 

(Chant Maître sur nos chemins – Claude Bernard)

 

 

                                                                                                                              Sr Colette Gélinas fj

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This