À Kingabwa, les femmes veulent sortir de la pauvreté
Quartier de Kingabwa

Quartier de Kingabwa

 

Au quartier Kingabwa, à la périphérique de Kinshasa, en RDC, les femmes doivent se battre pour leur survie et celle de toute la famille.

La plupart sont peu instruites et beaucoup vendent leur corps pour pouvoir nourrir leurs enfants.

Un plan de formation de 10 jours est élaboré

Crescence Belaya

Crescence Belaya

La parole de Dieu à Moïse :

« J’ai vu la misère de mon peuple et je suis venu jusqu’à toi » résonne en moi.

Il faut faire quelque chose pour lutter contre cette pauvreté.

Le Centre Saint Joseph de Kermaria accueille des jeunes filles et garçons de 17 à 26 ans qui apprennent à lire, écrire, parler le français et s’initient à la couture et à l’esthétique. Des mamans souhaitent aussi apprendre. Une formation est mise sur pied avec pour objectif l’acquisition de connaissances pratiques. Pour combattre la pauvreté, 80 jeunes et femmes versent la modeste somme de 1000 FC pour s’y inscrire.

Au programme :

Couture

Séchage de poissons

Séchage de poissons

• apprentissage de la teinture

• Fabrication du savon, désinfectant,

• Réalisation de plats culinaires : gâteaux, mayonnaise, croquettes, jus naturel…

• Conservation du poisson

• Confection des napperons, coussins,

Trois conférences débats ont permis d’aborder :

 

  • La préparation au mariage à partir d’un film,

 

  • La santé environnementale et de reproduction avec Médecin du Monde,

    Santé et reproduction

    Santé et reproduction

 

  • Le rôle de la femme dans son foyer.
Préparation au mariage

Préparation au mariage

 

Chaque après midi de 15h à 17h, pendant 10 jours, les participantes sont assidues et arrivent même bien avant l’heure pour demander des explications ou continuer un travail en chantier. Les conférence-débats ont permis de leur donner la parole.

Quelle participation active ! Quel goût d’apprendre !

A l’évaluation, un grand désir de poursuivre cette heureuse initiative s’est exprimé : qu’un groupe de fer se constitue pour chercher comment donner une suite concrète qui soit bénéfique pour elles et d’autres. Mais, disent-elles : « ma sœur, nous avons beaucoup besoin de votre soutien ».”

Sœur Crescence BEYALA

4 Commentaires

  1. c’est magnifique…..continuez…et comme je voudrais vous aider…..près de ces femmes qui ont soif d’apprendre pour élever leurs enfants et vivre décemment….oh je prie notre bonne Mère du ciel….qu’Elle vous aide dans le quotidien…..en communion de prières…..sr Monique

    Réponse
  2. Bravo, Crescence,
    Quel beau travail! ma prière t’accompagne.
    Catherine

    Réponse
  3. Que linda misión que estas acompañando Crescence, Dios te bendiga y muchos saludos a todas estas lindas mujeres que han decidido, salir adelante con mucho animo y alegría … Muchos abrazos.

    Réponse
  4. Bravo Crescence! Quelle belle initiative!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This