Une célébration de collaboration

 

Les Filles de Jésus à Westgate on Sea, en Angleterre, ont récemment invité les Sœurs Ursulines à un goûter  festif. Ce fut l’occasion de les remercier pour plus de quarante ans d’amitié et de collaboration et de réfléchir sur les similitudes dans nos histoires et nos missions.

 

 

Les temps ont changé

 

En 1978, les Sœurs Ursulines de l’Union Romaine de l’Ordre de Sainte Ursule (OSU) ont accueilli chaleureusement les Filles de Jésus à Westgate on Sea, une petite ville côtière du sud-est de l’Angleterre. Depuis lors, une relation de soutien mutuel et de partage s’est développée, avec notamment l’ouverture des portes de la communauté de Lourdes des Ursulines aux Filles de Jésus qui ont besoin de soins et d’hébergement.

 

Comme notre propre Congrégation, les Ursulines ont vu leur situation changer et évoluer. En 1903 et 1904 respectivement, les Filles de Jésus et les Ursulines furent obligées de fuir en Angleterre à cause de l’adoption de lois qui empêchaient les Sœurs de continuer leur travail d’éducation chrétienne en France. Comme nous, elles ont fondé des pensionnats catholiques pour filles qui ont fini par devenir des lycées mixtes très respectées.

 

 

Leur école à Westgate est maintenant sous la responsabilité du diocèse, et le noviciat a été transféré ailleurs. L’entretien du foyer de soins s’est avéré un lourd fardeau pour l’OSU et son avenir est à l’étude. Quelques-unes des Sœurs passent déjà à de nouvelles insertions mais les Filles de Jésus ne pouvaient pas les laisser partir sans les remercier pour plus de quarante ans d’amitié et de collaboration. D’où l’invitation à un goûter festif.

 

 

Une fête de Congrégation partagée

 

Par un heureux hasard, les deux Congrégations partagent le même jour de fête, le 25 novembre. Sœur Teresa OSU, l’administratrice du foyer, avait aussi appris que nous commencions une « Année Anniversaires » ce jour-là et avait donc inclus un hymne à saint Joseph pour nous à la Messe du jour. La grande chapelle des Ursulines n’étant plus utilisée, la Messe a été célébrée dans l’ancienne salle communautaire, aujourd’hui appelée “Espace sacré”.  Certains résidents du foyer de soins étaient présents  pendant que d’autres ont suivi la célébration en regardant la télévision en circuit fermé.

 

Même l’Evangile du jour – Saint Luc 21, où – la veuve, frappée par la pauvreté, donne tout ce qu’elle possède – était approprié pour l’occasion. Comme l’aumônier l’a dit dans son homélie, Angela Merici, fondatrice des Ursulines en 1535, et les différentes fondateurs et fondatrices des Filles de Jésus en 1834, avaient tout donné pour former des ordres religieux afin de répondre aux besoins de l’époque. Au début du XXe siècle, les Sœurs répondirent à nouveau à ces besoins en Angleterre. 

 

Vers l’avenir

 

A l’approche de 2020, les deux Congrégations doivent s’adapter à des circonstances nouvelles telles que l’âge et la diminution du nombre de Sœurs. Malgré l’incertitude de l’avenir, elles continuent néanmoins à vivre la mission à laquelle elles ont été appelées et s’efforcent de relever les défis auxquels elles sont confrontées :

 

 

  • Pour  les Ursulines  de “vivre et servir en union avec le Christ au milieu du monde”

 

  • Pour les Filles de Jésus d’être “semeuses d’espérance”

 

 

 

Sr Mary Clare Mason dj

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Evènements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This