Yvette Guillo (Sœur Julie Maria)

GUILLO Yvette

Yvette GUILLO  (Sœur Julie Maria)

 6 mai 2019

 

Yvette est née à Radenac (Morbihan) le 28 mars 1931.

Elle entre au postulat de Kermaria en septembre 1947 et fait son engagement dans la vie religieuse le 4 août 1949. Dès la rentrée scolaire suivante, elle prend en charge la classe de CM à Pipriac (Ille et Vilaine). Puis elle prépare son bac à Ploërmel. De 1953 à 1956 elle enseigne les mathématiques et les sciences à l’école Conleau de Vannes. De 1956 à 1959, elle poursuit ses études à Angers et obtient une licence en sciences physiques. De 1959 à 1964, elle enseigne à l’école apostolique de Kermaria. De 1964 à 1991, elle continue son enseignement en mathématiques et sciences physiques à Ploërmel, à l’école La Mennais. Puis commence pour elle son temps de retraite active, qui sera même entrecoupé par une mission d’une année au Cameroun.

En 2005, elle doit affronter un cancer qui modifiera profondément son état de santé. Un an plus tard, elle entre à Kermaria, où elle vivra dès lors à la communauté Pierre Noury.

Elle ne quitte guère la chambre. Mais essaie de s’entretenir intellectuellement par la lecture de la Croix, et le suivi des événements du monde.

Sa santé ne lui laisse guère de répit : des hauts et des bas se succèdent. Elle était encore apparemment en assez bonne forme jeudi 2 mai, quand vers 16h son cœur a flanché, puis elle est redevenue consciente. Elle nous a quittées le matin du 3 mai vers 3h.

Notre sœur était une personne très courageuse et voici comment l’a perçue le personnel soignant : « Yvette était agréable, discrète, solitaire, avec un fort caractère. Elle n’aimait pas déranger, adorait la lecture, la télé, cherchant toujours à s’intéresser à ce qui se passait à la communauté et dans le monde. Nous pouvions parler de tout et de rien avec Yvette, tout en respectant sa maladie. Elle n’aimait pas qu’on en parle. »

Pour la communauté, Yvette ne faisait pas de bruit, ne dérangeait pas, nous recevait avec son plus beau sourire pour nous accueillir, consacrait beaucoup de temps à la prière, qu’elle partageait souvent avec radio Ste Anne ou KTO.

Yvette, tu nous as donné beaucoup d’émotions, mais tu as fini de souffrir. Que le Dieu de paix et d’amour que tu as servi te donne de Le voir face à face.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This