Une rencontre tellement désirée

 

Le 19 septembre 2021, après plusieurs mois d’absence à cause de la pandémie, nous accueillons avec joie nos Associés(es) à Trois-Rivières, Canada.

 

Avec nos masques et à deux mètres de distance, il fait bon nous retrouver pour le renouvellement des engagements. Notre présidente, Mme Mariette Marchand nous adresse un mot chaleureux de bienvenue. Ensuite, notre Régionale, Sr Monique Brûlé présente la nouvelle structure de la Province Canada.

 

 

Chanter le charisme

La célébration s’amorce avec un chant qui exprime bien notre charisme :

 

« Jésus, ô toi qui nous entraîne sur des chemins d’humanité,

Quand montent en nous les cris du monde,

Apprends-nous à donner sans retour,

A aimer à ta manière. »

 

Après une réflexion sur la Parole de Dieu, quelques associés présentent un témoignage à partir de leur vécu. En voici deux.

 

Prière et relecture

« J’ai trouvé ça très difficile de vivre la pandémie. Je vivais dans une résidence où il n’y a pas de chapelle, ni de dépanneur. Durant l’éclosion qui a duré deux mois, il n’y avait pas d’entretien ménager. Je n’avais pas le droit d’aller faire une lessive, ni d’aller voir ma mère. Trente-huit personnes avaient la Covid dont 7 sont décédées. J’ai passé cinq tests de Covid et malgré moi, j’avais peur. Je n’avais pas droit à un aidant naturel, mais considérée comme autonome. Un garde de sécurité se promenait sur les étages afin que personne ne sorte de son appartement. Il y avait même une personne qui voulait sauter en bas de son balcon.

 

Ce qui m’a aidée, c’est la prière et la relecture. Chaque soir, je cherchais le positif dans ma journée et cela m’a conduite vers un chemin d’espérance. J’en suis sortie plus forte et remplie de reconnaissance. »

 

(Mme Andrée Marchand)

 

Viens Esprit Saint

nous ouvrir le chemin de la vie

 

 

L’Esprit Saint à l’œuvre

« La pandémie ne nous a pas apporté seulement que du négatif, comme la fermeture de nos églises pendant un long temps. En effet, après quelques mois de confinement, les membres de notre communauté paroissiale de Saint-Stanislas, Québec ressentaient un grand vide. Mais l’Esprit Saint veillait au grain. C’est à ce moment que l’Équipe de Vie Communautaire (EVC) nous a proposé de nous rassembler le dimanche pour le partage de la Parole. Cette suggestion a été acceptée et mise en branle avec empressement, grâce à la participation des associés(es). Nous frôlions souvent la limite maximale imposée par la Santé Publique, soit la présence de 20 personnes.

 

 

Au gré de ces rencontres, tous les participants se sont exprimés et ces échanges gagnaient en valeur d’une rencontre à l’autre. Ce besoin de se rassembler pour prier nous a permis de créer des liens, de faire confiance progressivement aux autres et surtout d’éviter l’assèchement de notre foi. A la fin, nous formions une petite famille. Nous avons réalisé que l’Esprit Saint nous avait soufflé la réponse. Ce genre de rencontre-partage se veut un avant-goût du futur des chrétiens »

 

(M. Jean-Paul Rousseau, groupe de Mère Ste-Elisabeth)

 

Les engagements

 

 

Nous entendons d’abord les Associés(es) qui devaient renouveler en mai 2020, puis ceux qui renouvellent cette année en 2021. Ça fait chaud au cœur de voir toutes ces personnes qui vivent le plus possible à la manière de Jésus dans la simplicité de leur quotidien.

 

On se confie à Saint Joseph

Nous terminons la cérémonie avec un chant à saint Joseph.

 

Ô saint patron de Kermaria, daigne agréer nos chants,

Étends sur nous ton bras et bénis tes enfants!

Vers toi notre prière s’élève avec ferveur.

N’es-tu pas notre Père, ô gardien du Sauveur?

 

 

Foi et prière

De retour à la maison, j’ai demandé à Mme Gilberte Angel, associée du groupe de Yves-Marie Coëffic de nous parler un peu de son vécu des derniers mois.

 

« Je peux dire que ma vie a complètement changé. Ni mon conjoint Pierre ni moi n’avions jamais eu de véritables problèmes de santé, ni ma fille. Notre séquence de mauvaises nouvelles a débuté avec ma fille qui a vécu deux décollements de rétine coup sur coup.

 

Ensuite Pierre a eu un diagnostic de cancer et on lui a enlevé un rein. Après six infections urinaires, le tout s’est terminé par une chirurgie de la prostate. Naïvement, je nous pensais à l’abri de la maladie. J’ai un peu perdu les pédales, mais je remercie le ciel, car ma foi m’a sauvée. J’ai beaucoup prié et fait prier et je suis convaincue que nos prières ont été exaucées. Je sais maintenant que rien n’est acquis et la vie m’est beaucoup plus précieuse qu’elle ne l’était il y a un an. La pandémie a été difficile, mais ma foi est plus solide et je crois davantage en la prière. »

 

(Mme Gilberte Angel, groupe de de Yves-Marie Coëffic.)

 

 

 

 

Associé(e)s ou Filles de Jésus,

nous avons tous le même appel

Honorer Jésus dans son Humanité Sainte

par de petits gestes.

 

Sr Angèle Lépine fj

Trois-Rivières

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − douze =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This