Un pèlerinage pour sortir du confinement

Pour marquer la sortie du confinement, le jeudi 20 mai, un groupe de Sœurs de la Communauté Pierre Noury, Kermaria, rejoint Bignan, lieu de fondation en 1834 de la Congrégation des Filles de Jésus.

 

 

Rencontre

Accompagnées de leur responsable, Soeur Liliane Abgrall, Sylvie animatrice et Annick une infirmière, les Sœurs «pèlerines» de la communauté Pierre Noury s’apprêtent à vivre un moment de Mémoire dans cette maison d’origine.

Elles sont accueillies par les sœurs de la communauté. Le Pèlerinage commence par la visite commentée des locaux, jadis habités par nos fondatrices : la salle des souvenirs avec ses différents objets, les portraits des fondateurs, la chambre de Mère Marie de Saint Charles, nous invitent à une petite plongée dans l’histoire.

 

 

Un temps de prière

 

Le moment important de la rencontre se vit à la chapelle par un temps d’évocation et d’expression d’intentions qui nous met en communion avec les Sœurs des autres Provinces : c’est l’Afrique, l’Amérique latine, le Vietnam… Autant de pays qui se rendent présents par les photos de groupes déposées devant l’autel.

Avec le cantique au Père Noury, c’est ensemble que nous terminons ce temps fort, de mémoire et de prière.

Puis, c’est le temps d’une rencontre fraternelle à la salle à manger pour un petit goûter animé par des chants et des cantiques retrouvés dans nos archives. Et pourquoi ne pas finir par la danse ? Voici donc un «EN DRO» (danse bretonne ), pour les initiés, mais aussi pour les spectatrices, qui marquent le pas, rythmé par la chanson dédiée à Mère Sainte Angèle et à Pierre Noury.

 

Expressions des Sœurs de la Communauté Pierre Noury

«Le 20 mai, un groupe de Sœurs, accompagné par Sylvie et Annick, était invité à la communauté de Bignan, pour un pèlerinage. Comme un retour aux sources, nous avons voulu, modestement, mettre nos pas dans ceux de notre fondateur, Pierre Noury

Ce fut une journée riche, remplie de joie. Je trouve merveilleux que la Congrégation ait gardé la mémoire de ces lieux jusqu’à aujourd’hui. Tant de générations se sont succédées.» Rosalie

 

«Cette journée a été très positive. Ce fut, pour moi, une joie de retourner dans ces lieux où j’ai vécu. La communauté nous a accueillies à bras ouverts. Merci à chacune pour cet accueil chaleureux.» Elizabeth.

 

«J’ai été très touchée par le temps de prières élargies aux dimensions de la Congrégation et du monde. Nous sentions une présence. Merci !» Marie-Thérèse

 

«J’ai apprécié de connaître les débuts de la Congrégation, ses évolutions. On peut remonter le temps en découvrant la chambre de la fondatrice et la chapelle des origines.» Annick, Animatrice.

 

«Nous mettons nos pas dans ceux d’Angélique Périgault qui a franchi ce même seuil !

Les Sœurs sont là pour nous accueillir avec la même ouverture de cœur, la même joie fraternelle que réservait Angélique à tous ceux qui frappaient à la porte, pour un service, un morceau de pain, ou une écoute. » Bernadette Kernoa

 

Découverte des locaux

 

« On visite la maison. Surprise : une seule ouverture donnait sur la rue avec une barre-porte. Marie-Thérèse nous fait découvrir différentes salles du rez-de-chaussée, puis le grenier, servant de dortoir, accueillant une trentaine d’aspirantes. Habitées d’un profond désir de vie religieuse, à l’exemple de Mère Sainte-Angèle, et décidées à envisager leur avenir, elles acceptaient de vivre, dans cette condition, d’une extrême pauvreté.

Nous terminons notre découverte de l’étage par la Chapelle, où Perrine Samson prononça ses vœux le 25 novembre 1834, selon un texte, qui après de nombreuses années est encore nôtre aujourd’hui. Puis, nous descendons l’étage pour la salle à manger où nous attend une table copieusement garnie et dressée avec art. C’est autour de cette table que nous rencontrons les Sœurs de la communauté, avec lesquelles nous faisons plus ample connaissance.

Mais l’emploi du temps oblige à remettre le cap sur Kermaria. Nous remercions chaleureusement Sœur Liliane et les deux accompagnatrices qui se disent heureuses d’avoir découvert avec nous, cette page d’histoire de leur région qu’elles ignoraient totalement.» Bernadette Kernoa

 

«Nous avons été particulièrement bien accueillies par les Sœurs présentes. Nous avons visité toute la maison, nous replongeant dans l’histoire de nos origines modestes et pauvres. La responsable, Marie-Thérèse Le Goff, guide de notre visite, nous a rappelé de nombreux détails, montrant les difficultés des Sœurs à l’étroit dans leur maison, malades et cependant toutes, animées du désir de se donner au Seigneur.

Merci à Sœur Liliane, notre responsable de communauté d’avoir eu l’initiative de ce projet. Pour nous, c’est une chance que cette journée découverte, cette plongée dans l’histoire, ce temps de mémoire, vécu à la Source de nos origines.» Anne Marie Guillemin

 

La Communauté de Bignan rend grâce

 

Les Sœurs de la communauté de Bignan, ont été heureuses d’accueillir les pèlerines. En amont de la visite, il y a eu les préparatifs… La table à agrandir, le choix des nappes de circonstance. On y dépose les bouquets de fleurs de notre jardin, puis les corbeilles garnies de petits croissants et de petits pains au chocolat. Une boisson chaude ! Et voilà, la table est prête pour accueillir les 15 convives.

Avec les Sœurs de cette communauté de Kermaria, nous avons vécu un moment fort de partage et de mise en œuvre de la dimension accueil de notre projet communautaire. Les petits gestes posés par chacune sont autant de pas « sur le chemin de la fraternité. Un chemin nouveau pour naître aujourd’hui du «Feu de la charité» (Orientation d’année)

Vivre la dimension accueil, c’est aussi se laisser habiter par le désir de permettre à d’autres de venir se ressourcer et de vivre pendant un moment, dans ces Lieux Mémoire de fondation de la Congrégation des Filles de Jésus à Bignan ».

 

Les Sœurs de la Communauté de Bignan, France.

2 Commentaires

  1. c’est une joie pour moi de retourner à P.Noury et de voir que la vie reprend le dessus de tous vos sacrifices.
    Bignan, reste pour chacune un lieu de souvenirs vivants.
    Merci Liliane de cette belle sortie dans la vie d’hier pour faire revivre la vie d’aujourd’hui.
    Nicole

    Réponse
  2. Merci de me permettre de revivre à distance dans l’espace et dans le temps (été 84) ce merveilleux pèlerinage à Bignan!
    Pèlerinage historique, pèlerinage spirituel, pèlerinage communautaire.
    Que le Seigneur est grand! Rendons lui grâces pour notre Congrégation, son oeuvre et sa présence dans l’histoire de notre monde!
    Ursule Beaulieu de Rimouski, Canada

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This