Un pèlerinage à Bignan

 

Le 9 septembre 2021, un groupe de Sœurs de la Communauté Pierre Noury de Kermaria, notre Maison Mère en France, se rend en pèlerinage à Bignan France, lieu d’origine des Filles de Jésus.

Le projet

Le but de cette rencontre est de faire Mémoire, évoquer l’histoire à travers la visite commentée des lieux. Les revisiter en les actualisant. On vient consolider ses racines et voir ce que ces lieux représentent pour nous aujourd’hui.

 

Pendant que le projet s’élaborait, certaines rêvaient de participer à ce pèlerinage, mais il y avait le problème du déplacement. Les animatrices ont veillé à tout pour lever l’obstacle.

 

 

Nous voilà à Bignan

« Quelle joie ? Pouvait-on y croire ? » dit Marie Catherine. Mais oui, nous voilà à Bignan ! Ici, Les Filles de Jésus sont chez elles, c’est leur lieu d’origine.

 

Les Sœurs de la communauté sont là présentes, accueillant les pèlerines et ici, place à l’émotion, lorsqu’on voit descendre les fauteuils du mini bus.

 

 

Le pèlerinage s’amorce par la visite des locaux : le couloir des fondateurs, la chambre de Mère Marie de saint Charles avec des objets qui rappellent l’histoire.

 

Un temps de prière

Puis on se retrouve à la Chapelle. C’est le temps du silence et de la prière, ponctué par le chant qui s’adresse d’abord à la fondatrice :

 

« Ô Mère Sainte Angèle, servante du Seigneur,

Tu as répondu oui au projet de son cœur.

En terre de Bignan, tu as été semée

La petite semence en ce lieu a germé »

Ce chant, composé récemment pour la communauté Sainte Angèle de Kermaria, est repris par toutes les pèlerines et suivi d’un temps d’intériorisation et de prière.

 

Puis c’est la prière au Père Noury, un chant composé par des Filles de Jésus qui se sont rendues au Portugal, sur les traces du fondateur exilé.

« Père Noury, l’exilé, dont les larmes ont coulé

Sur le sol étranger, loin du Bignan aimé.

Père Noury, l’homme errant, que l’injure a blessé

Que la pierre a frappé, aux chemins d’Orense »

Sr Germaine Kervaillant

 

Nous portons dans notre mémoire la souffrance endurée par Pierre Noury, situation des gens déplacés, persécutés au nom de leur foi ou de leurs options politiques ; un sujet récurrent dans l’histoire et toujours d’actualité.

 

Un temps convivial

Et maintenant, on gagne la salle à manger où sont attendues les visiteuses. En amont de l’arrivée, il y a eu les préparatifs : la table à agrandir, le choix des nappes, les bouquets de fleurs du jardin et surtout les corbeilles garnies de petits croissants, de petits pains au chocolat. Un jus de fruit, une boisson chaude et voilà, la table est prête pour accueillir les convives et leurs accompagnatrices.

 

C’est un beau moment de joies et de partage. On évoque des souvenirs du passé, des moments d’histoire. Mais aussi place au chant : « C’était du côté de Colpo » composé par des Filles de Jésus sur un air de danse. Et alors, c’est l’En Dro (danse bretonne), pour les initiées, et pour les autres, le soin d’accompagner, de chanter. C’est bon pour l’ambiance !

 

Des remerciements

Des extraits du livre d’or de Bignan nous livrent quelques impressions :

 

« Merci pour votre accueil chaleureux, le temps de prière. Ce temps passé en ces lieux vient alléger celui que nous vivons au quotidien. Merci au nom du groupe » Louise

 

« Grand merci pour ces joies et la chaleur de l’accueil ». Catherine

« Toujours bien accueillies, depuis sept ans que j’assure l’animation à Saint Joseph de Kermaria. Avec toutes mes amitiés » Anne S. Animatrice

 

Au cœur de notre mission à Bignan

Avec les Sœurs de la communauté Pierre Noury, nous avons vécu un moment fort de partage et de mise en œuvre de la dimension accueil de notre mission communautaire. Les petits gestes posés par chacune sont autant de pas sur le chemin de la fraternité.

 

 

 

Les Sœurs de la communauté de Bignan, France

 

1 Commentaire

  1. Merci pour votre témoignage….

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This