Un heureux temps de retrouvailles

Dans les années 1960, des jeunes collégiennes devenues lycéennes puis novices, se sont connues à la Maison mère, Kermaria France au cours de leur formation. Aujourd’hui religieuses, huit d’entre elles se sont donné rendez-vous pour vivre ensemble quelques jours de retrouvailles. Un temps qui restera marquant pour chacune.

Dans diverses circonstances, nous nous étions déjà retrouvées : à l’occasion d’une période estivale de vacances, de nos 50 années d’âge ou de profession religieuse, ou encore lors de journées « portes ouvertes » au monastère… Cette fois, l’occasion a été la fin du service d’Abbesse de Germaine, Mère Myriam, le 25 mars 2023 au monastère cistercien de la Coudre à Laval France, après 28 années de ce service.

Madeleine, Agnès, Marie Hélène, Germaine, Anne Marie, Monique, Odette étaient au rendez-vous ce mercredi 24 mai dans notre maison de Carnac. Anne, qui n’a pu nous rejoindre ce jour-là, nous a chaleureusement accueillies le lendemain dans sa communauté à Sainte Anne d’Auray, au cours de notre pèlerinage à Ste Anne d’abord, puis d’un « pèlerinage aux sources » à Kermaria désiré par Germaine.

Kermaria, un lieu-mémoire

A Kermaria, ce fut un bel accueil-échange avec quelques sœurs autour d’un café, puis la visite des principaux lieux, avec rencontre de sœurs au gré de nos déplacements dans le cloître, dans l’une ou l’autre communauté, le jardin, le cimetière, les chapelles, à l’oratoire Saint-Joseph. En arrière-fond, il y avait la mémoire de nos neuf années vécues ensemble pour les unes, de deux années pour les autres. Des années de formation pendant les temps de juvénat, postulat ou noviciat dont nous gardons souvenir, une formation qui nous a toutes marquées. Les liens créés à cette époque de jeunesse, entretenus par la suite par quelques-unes, n’ont pas disparu, bien au contraire. Ils se sont renforcés et ils sont aujourd’hui colorés par les chemins de vie différents des unes et des autres.

Un moment de gratuité

Pendant ce temps de retrouvailles, nous avons longuement échangé, de manière libre et sans programme, autour d’une table, de repas et apéritifs partagés, les victuailles étant spontanément apportées par les unes et les autres. L’après-midi, une belle marche ensoleillée sur les chemins du bord de mer en direction de La Trinité, nous a offert des échanges individuels ou en petits groupes, ainsi qu’une magnifique nature à goûter et contempler !

Un étonnement

De l’avis de toutes, cette rencontre fut merveilleuse, et son souvenir « demeurera » dans les cœurs. Elle a aussi été une surprise : « C’est étonnant ! dit Germaine, c’est comme si on ne s’était jamais quittées ! ».  Le rôle de l’Esprit est de « réunir », disait un prêtre le dimanche suivant, dimanche de Pentecôte. Nous l’avons vraiment vécu, nous l’avons expérimenté : nous nous sommes rencontrées dans nos diversités, nos personnalités différentes, nos chemins de vie très variés, pour les unes depuis 1959, pour les autres depuis 1966.

L’Esprit à l’œuvre

Pour cette belle expérience de rencontre amicale et cette longue histoire de liens créés et entretenus, « revivifiés » à cette occasion, nous rendons grâce à Dieu dont l’Esprit est sans cesse et partout à l’œuvre. C’est Lui qui crée la communion dans les diversités et au cœur même de nos différences.

Depuis notre rencontre, la communauté de La Coudre  à Laval a élu comme nouvelle Abbesse le 15 juin 2023, Mère Béatrice Branchereau, pour un mandat de six ans.

Esprit de Dieu, sève d’amour

De l’arbre immense où tu nous greffes,

Que tous nos frères alentour

Nous apparaissent comme un don

Dans le grand Corps en qui s’achève

La Parole de communion.

(Hymne de Pentecôte)

  • « Grâce à la proposition faite par une, accueillie spontanément et de manière positive par toutes, nous avons vécu un vrai moment de rencontre dans nos diversités. » (M. et M.H.)
  • « Je garde ces jours – vraiment – comme un moment de grâce. » (A.)

Comme l’écrit Francine Carillo, pasteure et écrivain,

« La vraie joie prend par surprise…

Aux matins pluvieux comme aux matins heureux,

aux heures tragiques comme aux heures magiques,

il n’y a d’autre bonheur que celui de répondre présent. »

Quand vient l’été,

cf Bulletin de la Province France, juin 2023

Sr Odette Le Tutour, Sr Agnès Provost, FJ

Pontivy, France

2 Commentaires

  1. Merci Odette et Agnès , et à toutes, pour ce partage …
    Nous tenons en mémoire vive ce bon moment-cadeau de VIE!…
    … et continuons à tisser le « filet » …
    Bel été !
    Anne-Marie

    Réponse
  2. Merci Odette et Agnès pour ce partage. Oui… nous avons vraiment vécu un beau temps de rencontre fraternelle. Bonne route à chacune dans son chemin de vie, de mission.
    Marie-Hélène

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This