Thérèse Therrien, (S. Marie Agnès du Carmel) 1920-2013

Thérèse THRRIEN

Thérèse THERRIEN est décédée le 25 mai 2013, à l’infirmerie de la communauté Notre-Dame du Rosaire, Kermaria, à l’âge de 93ans dont 68 années de profession religieuse.

Née le 5 mai 1920, à Cap-de-la-Madeleine, du couple Edgar Therrien et Florida Vigneault, Thérèse est baptisée le même jour, en l’église de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine. Elle est l’aînée d’une famille de neuf enfants. Les valeurs humaines et chrétiennes lui sont transmises par des parents très croyants.

Thérèse connaît une enfance heureuse. Elle fréquente d’abord l’école Sainte-Madeleine, dirigée par les Filles de Jésus, jusqu’en 9ième année; elle poursuit ensuite ses études au Pensionnat-du-Cap. Avant d’aller travailler en couture chez M. Francoeur à Cap-de-la-Madeleine, durant trois ans, Thérèse demeure un certain temps à la maison pour venir en aide à ses parents.

Thérèse a connu les Filles de Jésus durant ses années scolaires. Afin de répondre à un appel intérieur, en 1942 elle entre au Noviciat et fait sa profession religieuse en 1944. Elle demeure ensuite au Scolasticat en vue d’obtenir un Brevet d’enseignement. Par la suite, elle poursuit des études à Outremont où elle obtient un Brevet supérieur en pédagogie familiale et en enseignement ménager. Elle prend aussi des cours de coupe géométrique et de coupe par moulage. Elle fait sa première expérience d’enseignement à l’Institut Familial du Pensionnat-du-Cap où elle y enseigne la couture, la chimie et la religion. Plus tard, à l’Institut Familial Val-Marie, en plus de l’enseignement, elle assurera le service de l’économat. L’Institut de Spécialisation en couture de Keranna, bénéficiera des compétences de Thérèse qui y enseignera la coupe et la couture en plus d’assurer le service d’animatrice de la Communauté de Keranna. Durant six ans, Thérèse est animatrice d’un groupe communautaire du Vieux-Jardin et s’adonne toujours à la couture. Par la suite, elle devient animatrice de la Communauté Sainte-Famille tout en poursuivant son travail en couture au Vieux-Jardin de Trois-Rivières.

De 1988 à 1995, Thérèse demeure couturière à Sainte-Famille. Comme elle a le souci de la promotion humaine, elle travaille également à la «tablée populaire» et au Conseil de pastorale paroissiale. Elle se réserve cependant des moments pour visiter les personnes malades et les personnes âgées. De 1995 à 2002, elle demeure à la Communauté Sainte-Famille tout en diminuant ses activités extérieures. De 2002 à 2011, Thérèse se retire à l’Accueil Notre-Dame où elle fait un peu de couture.

Assurée de l’amour du Père, Thérèse a été une femme de foi, dévouée et responsable, active et déterminée; une femme de paix et de réconciliation. Elle a toujours su se faire proche des siens et de son entourage. La prière qui a monté souvent de son cœur est un extrait du psaume 62 : « Dieu tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube». Ce désir, chez Thérèse, a été une source d’espérance et de dynamisme dans sa vie spirituelle.

La santé de Thérèse se fragilise. Le 28 février 2011, elle entre définitivement à Notre-Dame du Rosaire où elle reçoit les soins appropriés à son état. Plus tard, elle fait un passage obligé à l’hôpital Sainte-Marie et revient terminer ses jours à l’infirmerie Notre-Dame du Rosaire.

Sœur Thérèse nous a quittées, la veille de la Trinité, soit le 25 mai 2013. Elle découvre enfin le Visage de Dieu qu’elle a cherché tout au long de sa vie. Bonheur et Paix l’accompagnent.

Elle avait 93 ans d’âge dont 68 ans de Profession religieuse.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 13 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This