Thérèse RUYET ( Sœur Mie Henriette du Sacré Coeur)

 

Obsèques Thérèse RUYET – Kermaria

13 novembre 2019

 

Thérèse nous a laissé bien surprises et consternées lundi dernier alors qu’elle venait de s’effondrer en quelques instants. Sans donner d’alerte, elle avait célébré dans la joie la fête de la Toussaint avec nous toutes. Elle est allée maintenant rejoindre cette Assemblée des Saints. Mystère (du Dessein) de Dieu !

Thérèse était née à Plouhinec (56) le 13 octobre 1930 dans une famille d’agriculteurs dont elle était la 10ème et dernier enfant. Aujourd’hui, ses nombreux neveux et nièces, très affectés, ont voulu être présents à cette Eucharistie d’A-Dieu. Nous leur disons notre sympathie fraternelle et notre communion dans la prière.

Rentrée à 16 ans au Postulat de Kermaria, Thérèse fait profession le 4 août 1948 sous le nom de Sœur Henriette du Sacré-Cœur. Après deux courtes années à Kermaria comme enseignante au Juvénat et à Ploërmel comme étudiante, elle est envoyée en Angleterre dans des écoles appartenant aux Filles de Jésus, dans la banlieue de Londres (Maryville) puis au Nord de l’Angleterre (Colne). Elle y séjournera 14 années (jusqu’en 1965) comme étudiante et enseignante, bien à l’aise dans ce pays et avec la langue anglaise.

L’étape suivante de son parcours la conduit à Rome pour 3 années de formation théologique. A la suite, elle est nommée responsable du noviciat à Kermaria puis à Domagné (35).

Après 1976, elle inaugure une longue période d’une vingtaine d’années dans la Pastorale paroissiale. Elle donnera le meilleur d’elle-même à Guémené, Gourin et le secteur, puis à Maintenon- Gallardon et enfin à Languidic. Que ce soit dans la catéchèse, les équipes de liturgie, le CMR, la chorale et surtout l’accompagnement des funérailles et des familles en deuil, Thérèse manifeste un vrai don pour la pastorale.

Arrivée à Kermaria, il y a à 3 mois, elle aura juste eu le temps de s’y accoutumer et de se dire heureuse.

Ceux et celles qui ont connu et fréquenté Thérèse ne seront pas étonnés d’entendre beaucoup d’éloges à son égard. Elle a été en effet très appréciée partout que ce soit auprès des jeunes et des adultes. Les jeunes religieuses qu’elle a guidées au noviciat lui resteront toujours fidèles. D’une grande attention et d’une grande écoute, Thérèse aime être avec les gens. Très proche d’eux en paroisse, elle est d’un abord simple, modeste. Discrète, elle accueille tout le monde et chacun comme il est. Pédagogue, elle partage ses capacités. Ne cherchant pas à se mettre en avant, elle sollicite beaucoup les chrétiens- laïcs pour qu’ils s’engagent. Elle les forme éventuellement, leur fait confiance et les soutient toujours. Les Associés de la Congrégation qu’elle accompagnait à Languidic disent, qu’avec son aide, ils ont découvert et approfondi les textes bibliques, et se disent « orphelins » avec son départ   

Mais, mieux que beaucoup de mots, cette prière que Thérèse faisait quotidiennement suggérera ce qu’était Thérèse en profondeur et quelle était la source où elle puisait. C’est une prière inspirée du Psaume 76 qu’elle faisait sienne :

 « Dieu, saintes sont tes voies »

Sainte est la route de ma vie vers Toi.

Sainte est la joie qui m’a soulevée d’enthousiasme et m’a fait courir sur ton chemin.

Sainte aussi est la peine qui me brise de fatigue et fait ralentir ma marche.

Saintes sont les rencontres de tous mes amis qui font route avec moi vers ta demeure.

Sainte est la mort qui m’attend au bout du chemin car alors, je serai tout près de ta maison.

Donne-moi de comprendre, Seigneur que ce qui compte, ce n’est pas le chemin parcouru,

mais simplement de mettre ma main dans la tienne, et de faire route avec Toi, Seigneur Jésus ;

O Toi, qui es joie sur ma route et aussi repos dans la maison du Père.

Amen

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
2 commentaires sur “Thérèse RUYET ( Sœur Mie Henriette du Sacré Coeur)
  1. Brunet Joël & Denise dit :

    nous sommes désolés d’apprendre le départ de Thérèse Ruyet, aujourd’hui. Nous savons cependant qu’elle sera accueillie avec toute la tendresse de Dieu. Elle a été et restera pour nous la lumière que Notre Seigneur a mis sur notre route. Joël lui restera toujours très attaché et reconnaissant pour l’avoir guidé particulièrement dans sa mission d’accompagnement aux deuils.
    Nous nous souviendrons toujours de sa douceur, de sa gentillesse, de sa simplicité, de sa discrétion.
    Joël continuera à rappeler ce que Thérèse lui disait :
    “ce qui mérite d’être fait, mérite d’être bien fait”

    Nous prions pour son repos, mais nous n’oublions pas toutes les soeurs, celles que nous connaissons, que nous rencontrons, et les autres qui sont également présentes dans notre prière quotidienne.

    Joël et moi, nous essaierons de venir mercredi pour les obsèques, mais la distance à parcourir de la Beauce à Kermaria … Quoi qu’il en soit, tout le groupe des associés sera en prière avec toutes.

    amitiés

    Joël & Denise

  2. Irène BOUREL dit :

    A toutes les religieuses de votre Communauté.

    Neveu de Thérèse Ruyet, je tiens à saluer la qualité d’accueil dont vous avez fait preuve lors des obsèques de notre tante. Un grand merci pour l’accueil, pour la simplicité, mais néanmoins solennelle, de la cérémonie. Un grand merci pour la collation d’après obsèques, qui nous a permis à tous, neveux et nièces, mais aussi amis de Thérèse de nous retrouver pour évoquer tous les souvenirs que nous avons partagés avec elle.

    Encore une fois, et je le pense, au nom de tous, un grand MERCI.

    Bien cordialement.

    Adrien Jégo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This