Thérèse DONNART (Sœur Thérésia Marie)

Thérèse DONNART

Depuis quelques semaines, Thérèse ne quitte plus la chambre. Les forces diminuent, les souffrances physiques et morales s’accentuent. Jamais une plainte ! Les sœurs de la communauté, des anciennes compagnes, le personnel de l’EHPAD l’accompagnent… Thérèse a beaucoup de mal à s’exprimer mais par le regard elle nous dit combien la visite lui donne un temps de bonheur !

En toute discrétion, Thérèse nous quitte, accompagnée par une sœur, en début d’après-midi lundi 15 octobre 2018.

Nous sommes là cette après-midi avec ta famille, tes amis, unis à tous ceux qui n’ont pu se libérer pour rendre grâce pour ta vie toute donnée. Seigneur, souviens-toi de tous les gestes d’amour qui ont remploi la vie de Thérèse !

Thérèse est née le 5 août 1925 à Beuzec-Cap-Sizun face à la baie de Douarnenez, ses parents sont cultivateurs. Elle rentre à Kermaria en 1943 et prononce son premier engagement en août 1945 sous le nom de Thérésia Marie.

Pendant quelques années, Thérèse travaille auprès des enfants à Plouhinec (29) assure la cantine à St Tugdual et à St Gonnery.

A partir de 1967, Thérèse se consacre au soin des malades en tant que aide-soignante dans les cliniques St Christophe du Ter et à la Sainte Famille. Partout Thérèse laisse le témoignage d’une personne qui ne se ménage pas, présente à la demande de chaque malade. De cette période, elle garde de solides relations !

En 1986, Thérèse est en retraite : retraite active à Miniac-Morvan – au Faouët, où d’après une compagne, débute son mal. Elle passe quelques années à Pouldreuzic et à Plonéour-Lanvern qu’elle quitte en 2014 pour la communauté et l’EHPAD Sainte Marie du Bouëtiez.

Je partage avec vous le témoignage donné par des compagnes de Thérèse ces dernières années. « J’ai beaucoup apprécié Thérèse, comme sœur en communauté : agréable, ouverte, très relationnelle, fraternelle, fidèle en amitié. Elle prend part aux activités de la maison, inscrite au club de l’amitié, sur la commune, elle y participe fidèlement et activement. Elle cherche à donner de la joie et crée des liens.

Personne de foi, de prière, battante contra la maladie elle ne fait peser sur les autres le poids de ses souffrances, elle se tient au courant des avancées de la recherche sur son mal, elle s’intéresse aux événements de l’église du monde, ce qui alimente ses conversations : elle n’est jamais ennuyeuse à écouter.

Très liée à sa famille, Thérèse partage les joies, les peines de chacun. Elle a beaucoup accompagné sa sœur Anna, malvoyante.

Courageuse, lucide, Thérèse renonce à conduire avec une grande foi, un grand amour de Dieu, elle s’abandonne à la volonté du Seigneur. »

Nous te remercions, Thérèse, pour ce que tu es pour chacun de nous au Bouëtiez : un exemple de courage, de prière, que tu as partagé avec nous tant que tu as pu !

Repose en paix Thérèse là ou brille la lumière qui ne s’éteint pas.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This