Sr Simone PICHON (Sr Anne Marie Françoise), 1931 – 2022

« A Dieu, Simone, repose en Paix. »

Soeur Simone est décédée le 26 août 2022 à la Sainte Famille, Kermaria. Elle était âgée de 91 ans dont 72 ans de profession religieuse.

Ses obsèques ont eu lieu le lundi 29 août à 14h30 à Kermaria.

Simone a eu une enfance douloureuse : son père a péri dans un accident de moto quand elle avait 3 ans. La maman était enceinte. Simone a souvent entendu sa mère pleurer dans la nuit et celle-ci s’est éteinte alors que l’aînée, Annick avait seulement 6 ans, Simone 6 ans et son petit frère moins de 3 ans. Les trois enfants ont été recueillis par la grand-mère, une femme forte, bonne, mais un peu rigide.


Simone a fait ses études primaires à Locunolé dans le Finistère, puis a poursuivi au collège du Faouët dont elle était pensionnaire. Elle a rejoint Kermaria quand elle était en 4ème, et a fait profession religieuse en 1950 sous le nom de Soeur Anne-Marie-Françoise.

Simone a passé une grande partie de sa carrière professionnelle dans l’enseignement primaire. Elle était une enseignante-née, très pédagogue, très compétente, soucieuse des progrès de chaque élève, attentive aux plus démunis.


Simone fait la découverte à Quéven du monde ouvrier, puis à Vannes des milieux urbains populaires, dans la Cité le Bris en construction. Elle enseigne à l’école Ste Thérèse, dans ce quartier populaire en construction. Elle y pratique la révision de vie avec des militants professionnels syndiqués et engagés dans des mouvements d’action catholique (la JOC, l’ACO). Et en tant que directrice de l’école, Simone a à coeur de veiller à la formation de ses plus jeunes adjointes. Beaucoup d’élèves sont restés très attachés à Simone et ont continué à la voir ou à lui écrire plusieurs années après son départ.

Envoyée plus tard en région parisienne, Simone assure un travail de Permanente de la Pastorale : en catéchèse, au mouvement d’Action Catholique des Enfants. Là aussi, elle a donné le meilleur d’elle-même, avec compétence. Elle enseigne en LEP à Bagnolet (lycée d’enseignement professionnel). Epuisée, Simone revient en Bretagne pour des raisons de santé, enseigner à Ploermel, puis à nouveau à Vannes, à mi-temps.

A la retraite, elle a vécu plusieurs années à Vannes. Elle était engagée au foyer Keranne pour des jeunes femmes en difficulté, y donnait des cours de français, accompagnait des familles souvent relogées dans le quartier.


Puis son état de santé s’est fragilisé. Après plusieurs hospitalisations Simone a rejoint la communauté St-Yves de Kermaria, où elle a marqué par sa sérénité et la joie qu’elle exprimait de recevoir des visites.

En communauté, Simone était une compagne très agréable, attentive à chacune. Elle avait une grande sensibilité et manifestait une originalité qui caractérisaient sa personnalité et ses choix.


La fidélité à la vie, c’était sa ligne de conduite depuis son noviciat. La fidélité à la vie la renvoyait à son choix profond de Jésus-Christ. C’était son option de toujours, son chemin d’incarnation : « Toujours promouvoir ce qui est porteur de vie. »


Elle était fidèle aux rencontres communautaires, à la révision de vie, la prière prolongée. Simone appréciait aussi les repas partagés.

Simone a rejoint la Ste Famille en 2020. Elle était toujours paisible et ouverte à la rencontre, très attentive aussi quand elle entendait la lecture d’un article sur l’enfance ou l’éducation.


Prête à rejoindre son Seigneur, en paix, sa lampe allumée, elle est entrée dans sa demeure le vendredi 26 août en tout début d’après-midi.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This