Sr Marie-Paul HASCOET (Sr Marie-Paul Bernard), 1922 – 2024

Sœur Yvonne ( Marie-Paul), en communauté à Pierre Noury, Kermaria, est décédée le 13 janvier 2024 à l’âge de 101 ans, dont 79 ans de vie religieuse.

Se obsèques ont eu lieu le 17 janvier à la chapelle, Kermaria.

Après avoir accompli son siècle sur cette terre, Marie Paul s’en est allée ce 13 janvier trouver réponse à toutes ses questions. « La mort, disait-elle, mais après…On ne sait pas. Quel mystère ? Mais aussi quel tourment ! »

Yvonne Hascoët est née au Juc’h, dans le Finistère, le 19 septembre 1922 au sein d’une famille profondément chrétienne. Restée proche de ses deux frères et belles sœurs, de ses neveux et nièces malgré l’éloignement géographique, elle en parlait avec beaucoup d’admiration. Elle avait pour Betty, toute l’affection dont a besoin un enfant qui grandit et attend d’être aimé.

Entrée au postulat à Kermaria en 1942, elle fait profession en 1944.

Femme droite et debout bien au-delà de ses 100 ans, elle défendait la dignité humaine envers et contre tout, plus particulièrement dans le domaine des soins de santé. Après des études d’infirmière à Nantes et cinq ans d’exercice de la profession au Bouëtiez, elle rejoint Tournai en Belgique, où elle sera durant 45 ans un pilier solide de l’école Jeanne d’Arc. École qu’elle a vu grandir et se développer, pour sa plus grande joie, dans l’esprit de notre charisme. Le monde médical était son terrain de mission favori, lieu de son excellence mais aussi de ses exigences.

Durant toute sa carrière professionnelle tout comme à Lorient et à Plonéour- Lanvern où les obédiences l’ont menée, Marie Paul a fait preuve d’une qualité de présence et d’écoute qui inspiraient confiance et confidence. C’est ainsi qu’elle pouvait, grâce à son respect de toute personne, se faire proche tant des reines et des petits princes que des plus pauvres qu’elle accompagnait en hôpitaux psychiatriques.

Arrivée en Belgique en 1951, elle apprend à connaître et à aimer une nouvelle nation, telle une famille qu’elle n’a jamais vraiment quittée : élèves et professeurs, membres de la direction, personnel de cuisine ou d’entretien étaient devenus son univers. L’arrivée a été rude et les responsabilités éprouvantes mais aujourd’hui, on reconnaît l’arbre à ses fruits, des fruits qui demeurent et se transmettent de génération en génération. Une vénération qui n’a rien d’une atteinte à la liberté de chacun. Simplement, un portrait de femme à qui on aimerait tant ressembler, un modèle de Fille de Jésus pétrie de foi et de compassion, attentive à toutes réalités spirituelles, sociales et culturelles.

Ici, à Kermaria où elle a séjourné pendant 14 ans, elle disait facilement « les Sœurs ont leur âge, à table, c’est très difficile d’engager une conversation sur l’actualité ». « Ah Sœur Marie Paul, quand on est jeune parmi les aînées ce n’est pas toujours évident. » alors, éclats de rire. Derrière sa grandeur et son brin de majesté se cachaient beaucoup de tendresse et d’humilité. Que de belles valeurs à garder et surtout à partager !

Chère Sœur Marie Paul,

Bon voyage vers cet Être inconnu qui nous dépasse et qui vous a toujours tenu l’esprit tendu vers les sommets, vers plus loin dans une fraternité avec si peu de faux plis. Vous aimiez la perfection et naturellement vous avez induit chez tant d’hommes et de femmes le souci de bien faire, le sens de la délicatesse et du savoir vivre, ces valeurs qui précèdent l’amour vrai et l’esprit de service.

Réconfortés par cette certitude, nous croyons qu’aujourd’hui, le Dieu unique à qui vous avez donné la première place par vos paroles ajustées et la générosité de votre cœur, vous ouvre les portes du ciel.

Là, avec d’autres Filles de Jésus, vraies sœurs combien différentes mais complices, Il vous attend.

Sœur Marie Paul, merci, merci pour ce beau chemin de vie qui nous maintient dans l’espérance et nous laisse croire que vous continuerez de nous tenir la main, comme vous saviez si bien le faire.

2 Commentaires

  1. Nous avons bien connu nos trois soeurs de Tournai , Marie-Thérèse, Paula, et bien sùr soeur Marie
    Paule qui a bien longtemps assuré la direction de l’école Jeanne d’arc avec elles.
    Nous avons de la peine d’apprendre son décès mais nous sommes convaincus de la sérénité qui
    l’a animée en sa rencontre avec le Seigneur. Sa vie fut longue mais riche de conseils avisés et d’écoutes partagées.
    A toute la communauté et particulièrement à Soeur Anne, nous présentons nos sincères et chrétiennes condoléances. Marguerite Marie et Michel Descamps Deblocq

    Réponse
  2. Toutes mes condoléances.
    J’ai connu Soeur Marie-Paul à l’école Jeanne d’Arc à Tournai pendant une vingtaine d’années.
    Elle m’a beaucoup impressionnée par son accueil chaleureux et m’a guidée et encouragée dans mes premiers pas de monitrice.
    J’ai eu le privilège de la revoir avec beaucoup d’émotion lors du voyage des anciens de l’école pour fêter ses 100 ans l’an dernier.
    Je profite de ce message pour passer un bonjour aux religieuses que j’ai croisées à Tournai.
    Cordialement, Françoise Toussaint (épouse Devillers)

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This