Sœur Reine AUDET, f.j. (Marie Adrien de Jésus) 1926-2014

Reine AUDETReine Audet, une gaspésienne de naissance, dont la foi profonde est ancrée dans cette certitude : « SEIGNEUR, tu m’as tissée dans le sein de ma mère, tu me connais, rien n’est caché pour toi, » (Psaume 138). En effet, toute sa vie est marquée par l’expérience d’une rencontre personnelle entre elle et son Dieu lors de sa première communion. Rencontre qui l’a conduite tout au long de sa vie religieuse sur un chemin d’humilité et de foi inébranlable.

À 19 ans elle entre au postulat à Kermaria de Trois-Rivières et y fait profession le 4 août 1948. Au cours de ses différentes obédiences Reine s’occupe des travaux ménagers en diverses communautés en passant par Ste-Thècle, St-Benoît-de-Packington, St-Eusèbe et Ste-Luce-sur-Mer. En janvier 1963 : elle est appelée à partir pour la mission lointaine. Au Honduras, elle s’engage avec la même générosité, elle participe à la mission, à sa manière, dans les tâches ménagères comprenant cuisine, buanderie entretien de maison.

Reine accorde de l’importance à sa formation personnelle tant spirituelle que celle qui lui permet de mieux servir dans la mission qui lui est confiée. Ainsi à son retour au pays en 1974 elle reçoit une formation en Gériatrie et Gérontologie avec le désir de rendre service aux personnes âgées.

Son cours terminé, on lui offre plutôt un travail en cuisine. C’est avec une belle disponibilité qu’elle accepte. Elle travaille à la cuisine de la Maison du Pèlerin au Cap-de-la-Madeleine, au Vieux Jardin de Trois-Rivières et finalement à la Maison d’Accueil Missionnaire de Montréal. En 1987, son projet de travailler auprès des personnes âgées prend forme à Rivière-du-Loup où pendant une dizaine d’années elle s’y adonne de plein cœur.

Ses forces diminuant, elle termine ses jours dans la paix à Maison vice-provinciale de Rimouski. Elle dira : Chez les Filles de Jésus, j’ai trouvé Celui que mon cœur aime.

Dans ses écrits nous trouvons cette prière : « Seigneur tu m’as toujours donné la force et la grâce du moment présent. Dans les difficultés, en Toi, je trouvais la paix et le réconfort. Seigneur, je te remercie pour tous tes bienfaits, tu as donné un sens à ma vie, tu es mon fil conducteur jusqu’à ce que je tombe dans tes bras. »

Associés au mystère du Verbe Incarné,
Marie et Joseph nous apprennent
par leur humilité et leur foi inébranlable,
à vivre à la suite du Christ
dans l’abandon filial au Père
et la disponibilité à l’Esprit. RV 35

Merci à toi Reine pour le témoignage de ta vie.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + 8 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This