Sœur Raymonde TESSIER

 

Biographie de Raymonde Tessier

 

À Ste-Anne de la Pérade, le 18 octobre 1942, naît la première enfant d’Anatole Tessier et de Juliette Trottier; elle est baptisée le lendemain. Elle portera les prénoms de Marie, Gaétane, Raymonde. La famille comptera onze enfants que les parents éduqueront en s’appuyant sur des valeurs religieuses, humaines et sociales.

Jeune, à l’intelligence vive, Raymonde se plaît dans la lecture. Elle sait aussi s’émerveiller de la nature, tout particulièrement en contemplant souvent la rivière Ste-Anne qui coule tout près de leur maison. À cinq ans, sa grand-mère paternelle lui enseigne les rudiments du savoir. L’année suivante, elle fréquente l’école du rang Rapide Nord, elle est classée en deuxième année. Au secondaire, elle est pensionnaire au couvent Madeleine de Verchères, de sa paroisse, tenu par les Sœurs de la Congrégation Notre-Dame. Puis, Raymonde se dirige vers l’École Normale Val-Marie pour l’obtention de son diplôme d’enseignement. Par la suite, elle étudie à l’Institut Pédagogique à Montréal.  Elle enseignera, pendant quatre ans à Cap-de-la-Madeleine, tout en continuant d’étudier pour une Licence en pédagogie, option sciences-mathématiques qu’elle obtient en 1965.

Dans son cœur germe le désir de se consacrer à Dieu. Raymonde entre au Noviciat des Filles de Jésus, le 12 septembre 1966 et elle fera sa profession religieuse le 24 juin 1969. Puis, pendant trois ans, elle enseignera les Sciences aux élèves de 10e et 11e années à St-Narcisse. Ensuite, elle devient responsable de la bibliothèque du Vieux Jardin à Trois-Rivières. En 1975, Keranna l’accueille comme spécialiste en audio-visuel, auprès des étudiantes de l’établissement. En 1982, elle se dirige vers Ottawa pour des cours en missiologie; par la suite, elle s’achemine vers le Mexique pour étudier la langue espagnole. En 1983, elle est envoyée au Chili et, dans la ville de Chillan, elle s’intègre à l’équipe de pastorale désireuse de partager son amour de Dieu à ce peuple pauvre et démuni. Un peu plus tard, elle continuera ce travail au Honduras. De là, en 1998, Raymonde est nommée Conseillère générale. Après son mandat, elle demeurera en France, pendant deux ans, pour organiser le site Web de la Congrégation. Au retour, un service l’attend, en Colombie, où elle s’occupera des Archives de la Province Amérique latine.

En 2016, Raymonde revient au pays, après vingt-six ans en mission lointaine. Sa santé est très fragile. Kermaria l’accueille pour lui prodiguer des soins adaptés à son état. Ces derniers mois sa santé s’est davantage aggravée et le 22 décembre 2020, elle a été transportée au Centre Hospitalier Régional de Trois-Rivières, Pavillon Ste-Marie. Le soir même, dans la confiance et l’abandon, elle nous a quittés subitement. Elle avait 78 ans d’âge dont 51 de profession religieuse.

Raymonde, nous laisse le souvenir d’une femme dévouée et joyeuse, brillante et engagée au service de sa Congrégation et du peuple de Dieu.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This