Sœur Victorine Marie LAUTRIDOU (Mie Henri du S.C.)

Sœur Marie LAUTRIDOU est décédée le 24 avril 2017 à la sainte Famille, à l’âge de 90 ans, dont 71 années de vie religieuse.

 

Mot d’accueil de Victorine Marie LAUTRIDOU

28 avril 2017

 

Marie, en religion, Sœur Marie Henri du Sacré Cœur, est née le 23 mars 1927 à TREOGAT dans le Finistère. Ses Parents étaient cultivateurs. Marie est entrée au postulat en 1944 et a fait profession religieuse le 4 août 1946.

Suite à ses études, Marie commence sa vie d’enseignante au collège de PLOUAY, puis BAUD et GRANDCHAMP, à AUNEAU en tant que Directrice. Ses qualités humaines et pédagogiques, son ouverture d’esprit en font une enseignante très appréciée de ses élèves, des parents et reconnue par l’inspecteur.

De 1979 à 1993, on lui demande le service d’économe dans la vice-province de Paris et de Rennes. Dans cette mission, Marie dévoile son sérieux, sa compétence, sa présence attentive aux personnes, son engagement personnel. Ses relations cordiales, sa collaboration facilite des situations délicates.

Dans les rencontres de travail, comme en Communauté, Marie se révèle gaie, joviale, pleine d’humour. Son respect de la différence, suscitait la confiance et contribuait à créer une ambiance fraternelle.

Arrivée à Yerres en 1993, pour se reposer suite à un problème cardiaque, Marie y reste près de 20 ans. Elle rejoint Kermaria, d’abord la Communauté St Yves; sa santé fragile l’oblige à rejoindre la Sainte Famille en 2013. Malgré sa souffrance, Marie garde son sourire et sa présence aux autres. Elle s’est éteinte lundi après-midi.

 

Nous écoutons le témoignage de la Communauté de YERRES :

« Vingt années de retraite active dans le quartier, attentive aux besoins et aux appels du milieu populaire, elle s’est engagée avec d’autres à mettre en route le soutien scolaire pour les enfants de la cité, heureuse de transmettre l’anglais et autres matières scolaires. Les deux dernières années, alors que le grand groupe lui devenait plus fatiguant, elle recevait, à la demande des parents, quelques enfants à la communauté pour continuer à les aider. Rencontrer les enfants et les accompagner était son bonheur. Jusqu’à ce jour, l’aide aux devoirs continue, « elle était des nôtres », dit Josette aujourd’hui.

Ce même appel à répondre aux besoins l’a conduite à s’engager dans le D.A.L. (droit au logement). Elle racontait volontiers les actions menées par le groupe qui effectuait les démarches administratives pour aménager des appartements inoccupés en vue de loger des familles vivant à la rue et soutenant aussi des personnes dans leurs démarches à la recherche d’un travail.

Plus tard, comme peuvent le faire les grand-mères, chaque matin, durant deux années, Marie est allée chercher deux enfants d’une famille pour les conduire à l’école. Les parents partaient travailler très tôt le matin et lui avaient partagé leurs problèmes.

Elle a aussi su répondre aux appels de l’Eglise en ce lieu pour accompagner les enfants et les familles pour l’éveil à la foi, pour accompagner des catéchumènes en chemin vers les sacrements d’initiation. Sa présence au secrétariat de la Paroisse lui permet de tisser des relations

Au cœur de ses nombreuses activités, on ne peut pas les citer toutes, elle a porté le souci de coopérer à la promotion humaine et à l’annonce de l’Evangile sans tenir compte des croyances et des religions, tissant des relations fraternelles. Femme avec un cœur de compassion et femme de prière, elle est restée fidèle aux relations fraternelles créées.

Marie a été missionnaire dans son milieu, guidée par sa foi, son attachement au charisme de la Congrégation et son amour des plus pauvres, en étant attentive aux appels elle a, comme le disait une voisine à l’annonce de son décès, donné beaucoup d’elle-même pour les gens du quartier.

Marie, nous te remercions pour ce que tu as été, pour tout l’amour que tu as donné. »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This