Sœur Marie JUHEL, (Marie Saint Irénée) 1917-2015

JUHEL Marie Marie est décédée le 23 décembre 2015, à l’hôpital de PONT L’ABBÉ (Finistère), à l’âge de 98 ans, dont 79 années de vie religieuse

MOT D’ACCUEIL

le 26 Décembre 2015

Près de Marie, avec beaucoup d’émotion, de tendresse, le cœur chargé de souvenirs, parents, sœurs, amis, nous venons nous recueillir et l’accompagner vers son dernier repos.

Marie s’est éteinte à l’Hôtel-Dieu de Pont l’Abbé à l’aube du 23 décembre, pour fêter la Nativité au ciel.

Marie JUHEL est née dans une famille de marins. Elle a vu le jour à Miniac Morvan, le 21 août 1917. L’aînée et la seule fille d’une fratrie de 4 enfants, elle aimait dire : « je suis la plus belle fille de mon père », capitaine au long cours.

Toute jeune, elle aimait faire du théâtre et une troupe de Paris lui a fait des propositions pour être comédienne. Marie, déclinant l’offre a choisi la vie religieuse chez les Filles de Jésus. Elle entre au postulat à Kermaria le 3 août 1934 et prononce ses vœux le 4 août 1936. Elle devient Sœur Marie Saint Irénée.

De 1936 à 1946, elle enseigne au collège St François Xavier dirigé par les Jésuites à Vannes. C’est une période ensoleillée de sa vie. Quelques années plus tard, on la retrouve à l’école des Carmes à Pont l’Abbé. Elle retournera sur Vannes à l’école du Sacré Cœur.

Au préventorium de Plumelec, elle sera éducatrice près des jeunes malades. Puis commence pour elle une nouvelle affectation comme surveillante à l’école sainte Thérèse à Quimper. Les jeunes lui reconnaissent une autorité naturelle et l’apprécient parce qu’elle est « juste » dans ses interventions.

Marie remplira aussi le rôle de secrétaire au service de la vice-province de Locminé pendant 3 ans.

Nommée à Pacé, près de Rennes en 1990, elle y restera 15 ans : présence active dans la paroisse, surtout à l’EHPAD dans le service d’aumônerie, préparant et animant les célébrations avec compétence et la grande foi qui l’anime. Ses qualités relationnelles sont appréciées dans ses entretiens avec les personnes âgées et malades, le personnel de direction et de service.

Arrivée à Plonéour Lanvern en 2005, elle vit le temps de la retraite parmi nous. Dix bonnes années de vie fraternelle. Notre chère Marie était très discrète, la délicatesse même, portant allègrement son poids d’âge sans s’appesantir sur ses difficultés. De compagnie agréable, pleine d’humour, un humour fin et spirituel, créant un climat de détente si précieux dans une communauté. Marie n’élevait pas le ton, mais avait le mot juste qui dédramatise. Partout où elle a passé, elle a marqué par son écoute attentive, toujours disponible et accueillante : un sourire qui nous faisait du bien et que nous n’oublierons pas.

Lucide jusqu’au bout avec une rare qualité de présence, Marie participe à la vie communautaire jusque dans les petits détails… si bien que son départ laisse un vide dans la communauté et une absence pour sa famille qu’elle chérissait, et dont les visites lui procuraient beaucoup de joie, partageant joies et peines de chacun. Le décès récent de son neveu Marcel l’a beaucoup affectée, mais elle gardait sa peine pour elle.

Habitée par la prière, elle ne quittait pas son chapelet dans la solitude de sa chambre. Elle faisait aussi de longs entretiens avec le Seigneur à la Chapelle. «Chaque jour, je prie pour chacune, je vous nomme toutes », disait-elle.

Pour nous, tu resteras vivante, Marie et une belle figure de Filles de Jésus. Avec toi, nous rendons grâce pour ta riche et longue vie. Merci, Marie. Repose en paix.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation