Soeur Jeanne d’Arc Gilbert ( Marie Omer du Sacré-Cœur ) 1919-2015

Jeanne DARCÀ Cap-de-la-Madeleine, le 21 mai 1919, le couple Omer Gilbert et Ophilia Grégoire, accueille leur fille Marie Jeanne d’Arc qui est baptisée le jour de sa naissance. Elle est la septième d’une famille qui comptera dix enfants; elle vit une jeunesse heureuse et joyeuse. Avec ses sœurs, elle chante et rit de bon cœur. Ses parents ont le souci de bien éduquer leurs enfants et les enfants sont fidèles aux observances familiales. Elle fait son cours primaire dans sa paroisse natale, à l’école Ste-Famille qui est dirigée par les Filles de Jésus. Elle est une élève studieuse, sérieuse et appliquée.

À l’âge de dix-sept ans, Jeanne d’Arc quitte sa famille pour répondre à l’appel vers la vie religieuse. Elle entre au Noviciat des Filles de Jésus et prononce ses premiers vœux le quatre août 1938. Plus tard, devenue bachelière en pédagogie, Jeanne d’Arc a à son acquis une carrière de trente années d’enseignement soit au niveau : élémentaire, secondaire ou collégial, soit dans la région de Trois-Rivières ou en Gaspésie. De 1962 à 1964, elle étudie à l’École Normale Val-Marie et est ensuite nommée directrice de la pratique de l’enseignement. De 1966 à 1970, déjà animatrice dans sa communauté, elle assume en plus la direction des élèves au Jardin de l’Enfance de Trois-Rivières, et plus tard de ceux de Val-Marie. C’est grâce à Sœur Jeanne d’Arc que l’école Val-Marie a reçu la reconnaissance d’un institut d’intérêt publique.

En 1970, Jeanne d’Arc bénéficie d’une année doctrinale chez les Sœurs de la Ste-Famille de Bordeaux, à Québec. L’année suivante, s’ouvre pour elle une nouvelle carrière en pastorale paroissiale. Elle s’y dévoue pendant seize ans, dans la préparation aux sacrements, l’animation en pastorale scolaire, l’éducation de la foi, la pastorale du baptême et les visites aux malades… Jeanne d’Arc reste toujours une femme de foi, une agréable compagne, respectueuse et distinguée, dévouée
et attentive. Sa dévotion à Marie est remarquable.

Tout en continuant sa mission en pastorale paroissiale, de 1988 à 1991 elle est nommée supérieure à la communauté de St-Narcisse. Par la suite, un temps de repos lui est bienfaisant à l’Accueil Notre-Dame. En 1992 elle continue sa mission auprès des personnes âgées de St-Odilon. De 1994 à 2002 elle accompagne les sœurs aînées dans leurs visites chez les médecins. On peut dire que c’est grâce à Jeanne d’Arc et à Kino-Québec, si bon nombre de ses compagnes ont amélioré la souplesse de leur anatomie en raison des exercices qu’elle leur a enseignés. En 1997-1998 elle sera supérieure à la communauté Notre-Dame du Rosaire. En 2002 elle prend une retraite bien méritée.

En 2004, l’état de santé de Jeanne d’Arc se détériore. Elle entre définitivement à la communauté Notre-Dame du Rosaire. Cette période de paix et de solitude la met encore davantage en relation avec le Dieu de bonté qu’elle a tenté d’imiter durant toute sa vie. Dans la nuit du sept janvier dernier, accueillie par le Père, Sœur Jeanne d’Arc nous quitte pour goûter la Vie en plénitude.

Elle avait 95 ans d’âge dont 76 ans de Profession religieuse.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + dix =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This