Sœur Françoise Gamache, f.j. (S. Hélène de Marie)

Françoise Gamache

Sœur Hélène de Marie.

Le 6 novembre 1932, naît à la paroisse St-Malo de Québec, Marie, Thérèse, Françoise, lFrançoise Gamachea 3e des 5 enfants d’Henri Gamache et Yvonne Chevrette, parents heureux d’accueillir leur nouvelle petite fille. Françoise grandit, aimante et vaillante, s’appliquant à bien faire tout ce qu’elle fait.

Devenue adolescente, Françoise ressent dans son cœur de jeune fille, l’appel à se donner à Dieu dans la vie religieuse. Après consultation, prière et expérience de travail à l’Hôpital Cooke de Trois-Rivières, elle fait son cours de garde-malade auxiliaire puis entre chez les Filles de Jésus pour y faire profession en 1962, sous le nom de Sœur Hélène de Marie.

Les 16 premières années de sa vie religieuse, Françoise met tout son cœur au service des malades, soit à l’Hôpital Cooke, à l’infirmerie de Kermaria ou à l’Hôpital St-Joseph. Puis la mission l’appelle comme Supérieure à la communauté Notre-Dame d’Espérance, à Vivier et à Faverel. Tout en vivant ce service, elle devient secrétaire technique pour le Conseil Provincial et remplit cette tâche avec grande disponibilité, efficacité et générosité.

En 1996, Françoise rentre à l’Accueil Notre-Dame et s’implique dans la paroisse Ste-Marie-Madeleine et à St-Gabriel où elle s’emploie à aider au niveau de la liturgie, de l’écoute des gens et de la collaboration avec les prêtres en faisant partie des différents comités. Là encore, son dévouement est reconnu. En 2012, elle quitte ce champ apostolique pour continuer sa mission auprès des sœurs de l’Accueil Notre-Dame, dans le domaine de la santé.

Toujours active et disponible à 82 ans, Françoise commence à ressentir la fatigue et divers petits malaises jusqu’au jour où, elle-même, se voit atteinte par un cancer qui aura raison de sa détermination. Toutefois, désireuse d’entrer dans le protocole de recherche que lui propose le Centre Hospitalier Régional de Trois-Rivières, elle entreprend avec confiance, une longue et courageuse marche utilisant ses moindres forces pour se tenir en service à la communauté, mais aussi près de sa famille, plus particulièrement près de sa sœur âgée et malade qu’elle continue d’aider et de visiter jusqu’à la limite de ses possibilités à la résidence Les Berges du St-Laurent.

Dans sa lutte pour garder ses forces et l’espoir de vaincre la maladie, Françoise redouble de détermination, mais reste lucide sur son cas. Les derniers soins possibles lui sont offerts au Centre Hospitalier Cloutier du Rivage. Consciente que sa fin approche, elle ne cesse d’exprimer sa reconnaissance pour les bontés de toutes sortes dont elle est l’objet, surtout depuis sa maladie. Dans un intense moment d’abandon et de paix, elle remet sa vie entre les mains de son Dieu. Revenue à l’infirmerie Notre-Dame-du-Rosaire, elle vit, parfois plus souffrante, ce long moment d’attente de la rencontre définitive du Seigneur. C’est dans la matinée du 17 janvier 2017, que le Seigneur se fait entendre : « Viens… Ce que tu as fait, c’est à moi que tu l’as fait. » (Cf. Mt 25,40.)

Nous gardons de Sœur Françoise, le souvenir d’une compagne généreuse et disponible, toujours désireuse d’entrer dans des chemins d’humanité.

Françoise avait 84 ans, dont 54 de vie religieuse.

Lise Dumont, f.j.Vice-Province de Trois-Rivières,

 

 

 

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This