Sœur Blandine DRÉANO (Sœur Marie Blandine Joseph)

Blandine DRÉANO

Sœur Marie Blandine Joseph

(1929 – 2021)

Blandine DRÉANO est née le 11 décembre 1929 à Radenac, et fut baptisée le lendemain.

Elle entre au postulat à Kermaria en septembre 1946, au noviciat en 1949, ayant dû interrompre son postulat pour cause de maladie.

Elle prononce ses 1ers vœux en 1950, à l’âge de 21 ans.

D’une famille profondément chrétienne, elle disait devoir sa vocation à une tante religieuse Fille de Jésus, ayant eu à choisir entre St Jacut où voulait l’orienter son oncle prêtre, et Kermaria qu’elle connaissait mieux.

Toute sa vie, elle a exercé la profession d’enseignante en primaire à Ploërmel, Mohon, Josselin et St Servant sur Oust. A cette époque de continuelle adaptation aux nouvelles méthodes d’enseignement, il devenait nécessaire de suivre les sessions de formation organisées pendant les vacances. Elle s’y rendait et préparait consciencieusement ses cours , et elle donnait des conseils aux jeunes enseignants.

En communauté, Blandine manifestait de la joie, de l’humour.

Elle se montrait très attachée à sa famille qui lui rendait visite régulièrement.

Elle débute sa retraite à Bignan en 1989, et la poursuit à Lignol, Guémené sur Scorff, la Forêt-Fouesnant, St Evarzec. Elle revient à Bignan, puis arrive en 2014 à la Ste Famille.

Elle affectionnait tout spécialement N. D. du Roncier. Chaque année avant d’entrer à Kermaria, le 8 septembre, elle partait, à pied , longeant le canal de l’Oust, pour vivre ce pèlerinage, et toute sa vie active elle a continué à prier la Vierge de Josselin , et dans la mesure du possible, à participer au pèlerinage .

D’une santé assez fragile , elle se devait de ménager ses forces.

Cependant, en tant qu’enseignante, elle s’est donnée à l’instruction et à l’éducation des enfants, essayant d’obtenir de chacun ce qu’il avait de meilleur.

Elle incitait ses élèves à vivre l’esprit du mouvement A.C.E. Elle mettait aussi tous ses soins à préparer les eucharisties et les célébrations paroissiales. Partout où elle est passée, elle formait et animait les chorales. Des liens existent encore aujourd’hui.

Ses relations avec la population et surtout avec les parents des enfants étaient très bonnes . Elle en était très appréciée. On lui faisait confiance. Les choristes venaient autant pour chanter que pour l’ambiance.

En 2014 à la Ste Famille, Blandine perd peu à peu l’usage de ses facultés, son état se dégrade : elle reconnaît de moins en moins les personnes qui lui rendent visite.

Blandine rejoint le Père le lundi 8 février 2021 dans l’après-midi.

Merci, Blandine, pour ta vie donnée, en proximité avec tous, dans la joie, et le goût de la Vie.

 

 

 

1 Commentaire

  1. 3 ans de service à Kermaria près de nos sœurs ainées à Pierre Noury, m’a donné l’occasion de te connaitre. Toujours prête à rendre service et à prendre la voiture car tu conduisais encore très bien malgré un âge avancé. Quelle n’a pas été ma grande stupéfaction de te retrouver à la Ste Famille dans un abandon complet à une maladie qui te privait de paroles. Aujourd’hui je te sais délivrée de cet enfermement et je loue avec toi le Seigneur de gloire de t’accueillir dans sa béatitude.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This