Sœur Alice THERAUD (Marie Emmanuel de la Croix) 1926-2014

Alice ThéraudSœur Alice est décédée à COLPO le 4 décembre 2014 à l’âge de 88 ans dont 68 années de vie religieuse.

      MOT D’ACCUEIL

Alice Théraud, sœur Marie Emmanuel de la Croix, a fait le Grand Passage vers le Seigneur, le jeudi 4 décembre 2014. Alice est née à PLEUGRIFFET le 21 janvier 1926, dans une famille de cultivateurs qui a élevé 7 enfants, dont deux se sont engagés au service de l’Eglise : l’un dans le sacerdoce, l’autre dans la vie religieuse.

Notre sœur est entrée au postulat de Kermaria en 1944 et a fait son engagement en vie religieuse en 1946. De 1946 à 1968, elle a enseigné dans différentes classes en primaire, en Ille et Vilaine et dans le Morbihan. Après une formation comme éducatrice spécialisée, elle a travaillé au centre des Papillons Blancs de Rennes, d’abord comme éducatrice, puis comme directrice. Très relationnelle, particulièrement à l’aise avec les gens simples, elle y était très appréciée.

Arrivée à la retraite, elle assure un mi-temps de pastorale près des personnes âgées du centre de Chantepie à Rennes. Ses 10 dernières années, elle les vivra à Kermaria, assurant divers services : présence à l’accueil Saint Joseph, chauffeur des soeurs de la communauté (elle aimait beaucoup la voiture et la conduite). Son temps libre, elle l’occupait en partie à confectionner des couvertures de laine pour les Pays du Tiers monde.

Alice avait un tempérament très indépendant, râleur parfois, autonome, c’était une battante, énergique, courageuse jusque dans la maladie qu’elle ne faisait pas peser sur son entourage. On peut assurer qu’elle a lutté jusqu’au bout. Très proche de sa famille, elle était attentive à chacun et entretenait de bonnes relations avec tous.

En communauté, elle savait trouver les moyens d’aider ses sœurs, avait une grande capacité d’écoute et se rendait disponible pour bien des services. Nous avons admiré son assiduité à suivre la vie communautaire. Elle se faisait un devoir de se rendre à la prière commune et d’aller à la chapelle pour la messe et cela au prix de gros efforts. Sa foi était solide et ses convictions fortes. Elle avait une réelle dévotion pour l’Eglise et priait beaucoup la Vierge, en particulier sous le vocable de Notre Dame du Roncier.

Au revoir, Alice, nous remettons ta vie entre les mains de notre Père. Nous remercions pour ce que tu as été parmi nous et rendons grâce au Seigneur pour son amour et sa fidélité.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Biographie des soeurs
Share This