Signes par milliers!

Des signes de VIE, il y en a partout autour de nous! S. Joyce Brochet, f.j., nous en parle à partir de son vécu au Cameroun (Afrique) et à Riverview (Nouveau-Brunswick, Canada).M.Wency - Copie

S. Joyce Brochet, f.j.

S. Joyce Brochet, f.j.

C’est reconnaître les personnes qui sont positives, qui savent écouter… longuement et profondément, qui savent encourager la petite graine qui pousse, l’étincelle qui devient buisson. C’est croire en l’enfant, au jeune et l’inviter à aller plus loin. C’est reconnaître le geste gratuit, le souligner. C’est aussi dans la prière se laisser remplir le coeur de compassion, de tendresse. A l’exemple de Jésus, c’est tendre la main à celui qui est tombé.

Au Cameroun

Au Cameroun, en communauté, nous avons beaucoup travaillé les signes d’humanisation, appel lancé par le Chapitre 2010. Aussi, nous avons pu constater l’évolution qui a eu lieu dans nos coeurs et nos attitudes lors de différentes expériences.

Plusieurs fois, la communauté du Postulat s’est rendue dans un village pauvre et démuni de la brousse. Les gens nous ont toujours chaleureusement accueillies par la danse et le chant. Des femmes nous ont exprimé leur souci par rapport au manque d’eau et les nombreuses maladies surtout chez les enfants. Quel désarroi dans de telles situations! Voilà que Marie-Thérèse Banaméa, f.j. pose la question : « Que pouvez-vous faire à votre niveau? » Après de longs échanges, elles proposent : se mettre ensemble, se soutenir mutuellement, se prêter main forte, même se cotiser dans des cas de maladie, d’accident, etc. » Par ces expériences, nous avons pu toucher du doigt leur désir de fraternité, leur capacité d’humaniser des situations dégradantes, d’améliorer leur sort et de ne pas céder à la fatalité. Pour nous, quel défi !

À Riverview

H.Comeau

À Riverview, (Moncton, NB, Canada) j’ai vu autant chez les laïques que chez les soeurs, la joie de vivre, l’amitié grandissante, les attentions furtives et discrètes, les taquineries, les petits services rendus, les visites d’un bâtiment à l’autre, etc. Les nombreuses activités stimulent l’intérêt et l’engagement. Même une Soeur s’exprime : « Vraiment, je me découvre des talents. » Ici, on privilégie la fraternité, on bâtit ensemble l’AUJOURD’HUI.

Même à un âge avancé, il fait bon de « choisir la vie ».

1 Commentaire

  1. Contente de te lire Joyce et de te reconnaître dans ce témoignage. Ton prénom te va bien !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This