S. Jacqueline MARCHAND, f.j., (S. Marie Louis-Ernest), 1924-2015

À l’infirmerie de la communauté Jacqueline MarcandNotre-Dame du Rosaire, Kermaria,
est décédée le 14 février 2015,  Sœur Jacqueline Marchand, f.j. (S. Mie Louis-Ernest) à l’âge de 91 ans dont 69 ans de profession religieuse.

Le 10 janvier 1924, naît dans la paroisse St-Philippe de Trois-Rivières, Jacqueline, 4e des 21 enfants de M. Ernest Marchand et de Mme Berthe Berthiaume. Baptisée le jour même, Jacqueline est accueillie dans la famille par des parents aimants, généreux, remplis de foi et totalement dévoués à leurs enfants. On sait qu’en 1932 naîtra la paroisse Ste-Marguerite, suite au projet coopératif entrepris par M. le Curé Louis-Joseph Chamberland. Jacqueline vit donc toujours avec sa famille, dans la paroisse Ste-Marguerite.

Dès son jeune âge, Jacqueline partage avec ses frères et sœurs, les tâches familiales. Elle aime aider, rendre service, se donner. À 13 ans, elle expérimente le travail dans une manufacture de couture et se plaît à faire de l’entretien ménager dans les familles pour aider ses parents. Pas surprenant que pendant tout ce temps, germe dans son cœur un désir profond de se donner totalement à Dieu.

À 19 ans, Jacqueline entre à Kermaria pour y prononcer ses vœux en 1945. Sœur Marie Louis-Ernest est Fille de Jésus. Elle est si heureuse! Dès lors, commence son parcours missionnaire. Expériences scolaires et études lui obtiennent les brevets nécessaires pour l’enseignement et les spécialités en art culinaire, alimentation et couture. C’est à Ste-Thècle et à St-Adelphe qu’elle fait ses premiers pas auprès de jeunes élèves. Puis, pendant plus de 10 ans, l’Institut Familial Val-Marie, le Pensionnat Notre-Dame-du-Cap et l’Institut Familial Keranna la comptent parmi les spécialistes de la formation et de l’éducation de ces jeunes filles qui se préparent à leur vie de femme et de future maman.

En 1967, la Maison Provinciale accueille Jacqueline pour un retour à la couture, mais dès l’année suivante, elle retourne à l’enseignement auprès d’élèves à St-Prosper. Après 5 ans de dévouement, on la retrouve comme préposée dans les Familles d’Accueil de St-Sacrement, Vieux Jardin, Accueil Notre-Dame et comme aide auprès de nos sœurs aînées.

Après un bon temps de repos, Jacqueline devient sacristine à l’Accueil Notre-Dame en 1999. Elle y mettra là aussi, tout son cœur et toutes ses énergies pendant près de 14 ans. Entre temps, nous la voyons emprunter le chemin du Sanctuaire pour aller visiter et prier fidèlement la Vierge du Cap. Jacqueline est une âme généreuse, pacifique, priante et vaillante, pleinement reconnaissante pour tout. Si elle dit être allée à l’École de la Vie, c’est d’abord dans sa famille qu’elle a compris la grandeur et la beauté de l’amour et du service. En communauté, son dévouement ne s’est jamais démenti.

À 90 ans, Jacqueline se sent très fatiguée. Le 13 novembre dernier, elle entre à l’infirmerie Notre-Dame du Rosaire sans hésitation. Elle se fait accueillante de la volonté de Dieu sur elle et ne cesse de le remercier pour toutes ses bontés. Elle exprime aussi chaleureusement ses remerciements aux personnes qui la soignent, l’accompagnent ou la visitent. Mais sa santé se détériore. Après un séjour à l’hôpital, elle revient à l’infirmerie. Les bons soins prodigués par le personnel soignant lui gardent un visage rayonnant et paisible. C’est ainsi qu’elle poursuivra son chemin chaque jour jusqu’en date du samedi 14 février, jour où son Époux vient cueillir celle qui l’a aimé généreusement dans la fidélité du quotidien. Soeur Jacqueline avait 91 ans d’âge, dont 69 ans de vie religieuse.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
4 commentaires sur “S. Jacqueline MARCHAND, f.j., (S. Marie Louis-Ernest), 1924-2015
  1. LaBarre Grimbert Suzanne dit :

    Nous vous souhaitons nos sincères condoléances pour le décès de Soeur Jacqueline Marchand.

    LaBarre Suzanne nièce de Jacqueline
    Grimbert Pascal
    France

  2. céline comeau dit :

    Bonne route tante Jacqueline et mes sincères condoléances aux filles de Jésus qui t ont accompagnées tout au long de ta maladie…gros bizoux

  3. Cécile et Claude Abran dit :

    Nos pensées et nos prières vous accompagnent…

Share This