S. Antoinette Castonguay (S. Marie St-Jean Guy) 1924-2013

 

À l’infirmerie de la communauté Notre-Dame du Rosaire, Kermaria, est décédée le 29 novembre 2013, Sœur Antoinette Castonguay, f.j. (S. Marie St-Jean Guy) à l’âge de 89 ans dont 67 ans de profession religieuse.

Antoinette Castonguay
Soeur Marie St-Jean-Guy
1924-2013

Née dans le village de St-Louis du Ha! Ha ! (Province de Québec, Canada), le trente janvier l924, du couple Antoine Castonguay et Marie Jeanne Lebel, Antoinette est baptisée le lendemain de sa naissance. Elle est l’aînée de la famille qui comptera neuf enfants. Dans son jeune âge, Antoinette fréquente l’école de son village. Habile en couture, elle travaille très tôt comme ménagère et couturière. Âgée de vingt ans, sensible aux valeurs chrétiennes, Antoinette pressent que le Christ l’invite à marcher à sa suite dans la vie religieuse. Elle entre au Noviciat des Filles de Jésus à Trois-Rivières où elle fait sa profession en 1946; elle prononce ses vœux perpétuels le 3 août 1951.

Sa vie professionnelle se déroule exclusivement dans la région mauricienne au Québec; d’abord au Pensionnat Notre-Dame du Cap, où elle met à profit ses talents de cuisinière et de buandière. Sa mission se poursuit à l’école Normale Val-Marie, comme buandière et directrice de l’entretien ménager. Elle partage également son talent de couturière en donnant des cours aux étudiantes. C’est avec un petit sourire en coin qu’elle nous dira un jour : « Pour la coupe et la couture, je prends des cours par correspondance à la Grande École professionnelle de Paris.»

De 1963 à 1982, Antoinette assume le service d’économe locale à Kermaria (Trois-Rivières, Canada). Des sessions en administration et en comptabilité lui permettent de rendre de précieux services à l’intérieur de nos communautés. De 1976 à 1982, elle est nommée animatrice à la Communauté St-Charles. Après ces années de dévouement, une « Année relais», lui permet un ressourcement humain et spirituel. Antoinette est ensuite nommée animatrice à Tavibois (Hérouxville, Québec). Plus tard, elle assumera la direction des services auxiliaires à Keranna (Trois-Rivières, Québec). Elle demeure toujours la femme disponible qui accepte la mission d’animatrice à la Communauté des Sœurs aînées. Le Christ est son soutien indéfectible. Après un temps de repos à l’Accueil Notre-Dame, ses mains habiles restent actives dans le travail d’artisanat réalisé au profit du Noël du pauvre.

En 2007, la santé de Antoinette se détériore; elle entre à la communauté Notre-Dame du Rosaire (Trois-Rivières, Canada) en 2009. Femme silencieuse, elle vit dans la confiance et l’abandon chacun de ses «aujourd’hui »; chacun la conduit vers Celui qui donne sens à sa vie, faite de détachement et de joies. Chez Sœur Antoinette, la disponibilité et le service, l’accueil et une grande bonté marquent sa façon « d’Honorer l’Humanité sainte du Fils de Dieu ». Dans son jardin secret, Antoinette multiplie « les Oui ». Ils la rendent merveilleuse aux yeux du Seigneur et aux yeux de toutes les personnes qui ont eu la chance de la côtoyer.

Le 26 novembre dernier, Antoinette connaît des heures plus difficiles. Elle entre doucement dans le mystère d’humble abandon et d’offrande… en réponse à « Celui qui l’a aimée le premier ».1 Jean 4, 19

Le 29 novembre, le Père accueille sa fidèle servante et l’introduit dans son Royaume d’amour et de paix.

Sœur Antoinette avait 89 ans d’âge dont 67 ans de profession religieuse.

 

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + trois =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This