Quand des solidarités se rencontrent : Histoires « D’EAU »

DEMSA

La communauté des Filles de Jésus de Karna (Ngaoundéré) se rend régulièrement à Demsa à uneCarte Cameroun trentaine de kilomètres pour animer des célébrations de la Parole…

Demsa est un village peuplé de gens venus de l’Extrême Nord, Camerounais et réfugiés Tchadiens, à la recherche d’une terre plus fertile pour la cultiver.

Les villageois sont accueillants, ouverts, sympathiques. Les sœurs font un constat : les enfants ont du mal à être propres, portent les traces de la gale et font beaucoup de diarrhées.

Dans le dialogue les gens expriment leurs besoins : santé, éducation mais un émerge en particulier celui de l’eau.

Puitd de DEMSAPas de puits, le marigot est loin et l’eau sale et polluée…De cette eau dépend la santé !
La priorité est donc là mais que faire ?

Creuser un puits a un coût qui dépasse les moyens des sœurs et des villageois.

Eux sont prêts à donner leur contribution : fournir le sable et le gravier, aider à creuser, héberger et nourrir les puisatiers. Les Sœurs interpellent leur Conseil provincial qui s’adresse au Conseil général et la réponse positive arrive ! Quelle joie !

puits de

Les habitants se mettent au travail avec le CODAS (antenne de la Caritas) qui creuse à un prix plus abordable; la communauté se déplace pour soutenir, encourager, rappeler les engagements de chacun.

puits de DemsaAu bout d’un à deux mois le puits est terminé et c’est la fête pour tous, musulmans et chrétiens ! Prières, bénédiction du puits, danses et repas traditionnels.

Un comité est chargé de l’entretien, s’organise pour l’ouverture et la fermeture du puits.

puits à Demsa

la joie

KARNA

Le problème de l’eau touche tout l’arrondissement.
Les enfants de l’école et les familles environnantes n’avaient plus d’eau à proximité, il fallait réparer le puits.
Une autre communauté de l’Extrême Nord installée à l’écart du village buvait la même eau que les bêtes.
La sensibilipuits terminé  sation et l’engagement ont été les mêmes pour les habitants qu’à Demsa et ici ce sont des familles de nos sœurs qui ont été solidaires.

Comme Marie à Cana nous avons présenté notre demande à Jésus : « ils n’ont pas d’eau potable » et Jésus nous a répondu comme aux disciples « donnez- leur vous-mêmes à boire ! » Ainsi se sont levés habitants , communauté », congrégation , familles ,chacun apportant « sa petite calebasse »

Seul on ne peut rien, ensemble on peut beaucoup…

A travers ces projets menés par notre communauté, c’est chaque Fille de Jésus où qu’elle soit qui a contribué à cette action de développement.

La communauté de Karna

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This