PIGNERES Marthe (Mie du Christ) 1927-2013

Marthe PIGNERES

Marthe PIGNERES en religion ( Sœur Marie du Christ) est décédée le 29 août 2013 à Vaylats.

« J’ai choisi d’habiter la Maison de Dieu, j’ai choisi le bonheur et la vie ! » C’est tout le parcours de sœur Marie du Christ, Marthe Pignères née le 7 juin à Belmont Ste Foi. Marie du Christ, nous reprenons vos paroles pour exprimer l’appel de Jésus dans votre vie :

« Avec deux de mes compagnes de classe, j’étais revenue ici même (Vaylats) pour réviser des matières d’oral. Un soir, fatiguée de mes livres de classe, mon regard se pose sur un livre intitulé : « Vie du P. Antoine Chevrier » la vie de ce jeune prêtre m’est devenue passionnante : s’occuper des enfants les plus pauvres parmi les pauvres. Il a ouvert une école (le Prado) pour ces enfants des rues. Conditions pour être admis chez lui : ne rien savoir, ne rien avoir, ne rien valoir! Pour moi qui me destinais à l’enseignement, ce fut un « déclic » et une « question » : pourquoi, moi aussi ne pourrais-je pas consacrer ma vie à l’éducation des pauvres ? Mais… ? Enfin décidée, je suis rentrée au postulat dans la Congrégation des Filles de Jésus le 14 octobre 1946, j’avais dix-neuf ans. Moments de clarté, moments d’obscurité… envers et contre tout, ce que j’en ai toujours gardé, au plus profond de moi-même, c’est un amour et une confiance dans les jeunes.»

Après sa première profession le 21 septembre 1949, Sœur Marie du Christ part pour deux années d’études à Toulouse.

Puis c’est Montcuq de 1951 à 1953 où elle participe à l’accueil des sœurs de la Congrégation de la Miséricorde de Montcuq qui fusionne avec la nôtre. Sa mission dans l’enseignement ménager se poursuit ensuite à Cahors jusqu’en 1971.

Elle est élue conseillère générale de 1972 à 1978.

Son service de l’économat se fera dans les communautés de Cahors, Montaigu du Quercy, Casteljaloux, Cahors-foyer.

C’est en 1979 qu’elle rejoint la mission de Côte d’Ivoire d’abord de 1979 à 1983 à Daoukro, puis de 1983 à 1993 à Brobo. C’est alors le retour définitif en France dont elle dira : « Missionnaire, je le reste aujourd’hui dans mon humble travail de chaque jour, en communauté, avec mes sœurs sous le ciel ( un peu moins chaud et ensoleillé) de Castillonnès et de Monsempron.

Merci Marie du Christ « d’avoir choisi le bonheur et le vie ! » Seigneur Dieu de l’univers, heureux qui espère en toi!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 10 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This