Mercredi 27 juillet – Messe d’action de grâce

En fin d’après-midi du 27 juillet, nous nous rassemblons dans la chapelle pour une messe d’action de grâce après l’élection des Conseillères générales et la constitution du nouveau Conseil général.

Mot d’introduction de Sr Denise Lirette

C’est avec grande joie que nous accueillons cet après-midi le nouveau Conseil général. Nous sommes ici aussi pour dire ‘Mercià l’équipe sortante – Micheline, Marie-Annick, Irma, Patricia et Colette. Avec le Christ vous avez su naviguer et lancer le filet en eau profonde. Merci pour tout le travail accompli. C’est grâce à vous que Patricia, Colette, Elisabeth, Dora et Ruthina, partiront avec un filet solide.

Ce filet pour moi représente chacun et chacune de nous. Un fil tout seul ne fait pas un filet. C’est à force de tisser, de le nouer, que le filet devient plus fort et plus grand.

Donc, avançons ensemble avec confiance pour répondre au cri de la Terre et au cri des pauvres. Le Christ nous attend !

Les membres du Conseil sortant et du nouveau Conseil avancent pour placer le filet dans le décor devant l’autel :

  • Le filet que chacun et chacune de nous a accepté de jeter à la célébration d’ouverture du Chapitre.

L’ancienne Supérieure générale, Sr Micheline, passe la grande bougie à la nouvelle Supérieure, Sr Patricia :

  • La bougie sur laquelle un membre de chaque entité de la Congrégation a apposé le nom de son entité au début du Chapitre.

decor devant l'autel, globe, bougie et filet

Gloria a Ti Señor, por Tu bondad,

Gloria, gloria,

Siempre cantare tu fidelidad.

Gloire à toi, Seigneur, pour ta bonté,

Gloire, gloire,

Je chanterai toujours ta fidélité.

Lectures du jour

Srs Florence du Canada et Dora de la Colombie lisent le texte du jour du prophète Jérémie (15,10. 16-21) et le Psaume 58.

« Je suis avec toi pour te sauver et te délivrer. »

«Mon Dieu, mon Dieu, Toi seul peut me conforter. »

Homélie du Père Sébastien Guiziou

La Messe est célébrée par le Père Sébastien Guiziou, Vicaire général du diocèse de Quimper et Léon, qui nous dit dans son homélie :

Le passage du prophète Jérémie que nous avons entendu en première lecture évoque en condensé l’importance du « faire mémoire » pour aller de l’avant. « Faire mémoire nous permet de mieux mettre en perspective ce que le Seigneur attend de nous aujourd’hui et pour l’avenir.

Au cœur du Chapitre sont venues les élections, celles de la Supérieure générale et des Conseillères générales. Ce sont des services importants, qui sont assurés dans le détachement et le décentrement de soi-même, pour le bien de tous et de toutes.

  • Permettre aux Sœurs de toujours mieux accomplir ce à quoi elles ont été appelées, leur permettre d’approfondir leur vocation tout au long de leur vie.

C’est le charisme des fondateurs.

  • « Honorer l’Humanité Sainte du Fils de Dieu s’efforçant d’imiter ses vertus, particulièrement sa charité » et s’engager sur un chemin d’humanité et d’humanisation à la manière de Jésus.

Mais ce charisme, il faut aussi l’actualiser.

La perle, (dont parle Jésus dans l’Evangile du jour), c’est donc le charisme, mais l’écrin, c’est la Règle de Vie.

  • pas en la comprenant comme une série de règles, mais plutôt comme une régulation, ce qui fait le liant, le lien, et en somme, la communion des Sœurs de la Congrégation.

Finalement, rappelons-nous que Jésus compare le Royaume des cieux à un négociant, quelqu’un qui :

  • écoute, qui observe, qui prend conseil, qui fait des choix, qui prend des risques.

Un Conseil général est aussi appelé à cela. Vous, mes Sœurs qui avez été élues, que votre service prenne sa source dans la Parole de Dieu, comme l’a vécu le prophète Jérémie et que votre travail s’enracine dans le charisme de la Congrégation en vue de l’actualiser pour les années à venir.

De gauche à droite Srs Marie-Annick Morice, Micheline Cormier,
Irma Sanchez, Ruthina Francis,
Elisabeth Blanc, Colette Gélinas, Patricia Guillet, Dora Ramos Casteñeda

Chant de sortie

Llévame donde los hombres necesiten tus palabras,

necesiten mis ganas de vivir,

donde falta la esperanza,

donde falta la alegría,

dimplemente por no saber de ti.

Emmenez-moi là où les hommes

ont besoin de tes paroles,

besoin de ma volonté pour vivre,

là où l’espoir fait défaut,

où la joie manque,

simplement, parce qu’ils

ne Te connaissent pas.

La fête continue

La fête continue à la salle à manger avec un vin d’honneur, animé par des chants de tous les horizons. Nous invitons les Sœurs de la maison, de la Congrégation des Filles du Saint Esprit, à partager notre joie.

« Avançons au large! »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This