Maureen Quinn (Sr Mary Cecilia), 1920 – 2021)

 

 

 

 

Sr Maureen est décédée paisiblement dans son sommeil dans la nuit du 16 au 17 juin 2021 à St Michael’s Care, Westgate-on-Sea, Angleterre. Âgée de 100 ans, Maureen avait passé 77 ans dans la vie religieuse. Les détails de ses funérailles seront annoncés dès qu’ils seront connus.

 

 

Maureen Quinn est née le 11 avril 1920.

 

Après sa scolarité et sa formation dans le nord de l’Angleterre, Maureen est arrivée à Abbeywood pour la toute première cérémonie de prise d’habit célébrée en Angleterre pour les Filles de Jésus. C’était le 2 février 1942, un jour lumineux mais neigeux. Maureen avait fait le voyage depuis Liverpool pour être avec la communauté pour l’occasion. Elle avait rencontré et appris à connaître les Filles de Jésus au cours de sa formation d’enseignante à l’université et avait eu l’idée d’approcher la communauté en vue de faire son noviciat.

 

Impressionnée par les étudiantes religieuses et par la belle cérémonie de prise d’habit des trois premières Sœurs, au début de leur année canonique, elle a choisi d’entrer le jour même et de commencer sa formation à la vie religieuse. D’habitude, les Sœurs faisaient leur noviciat en France, mais la Seconde Guerre mondiale rendit cela impossible. L’autorisation a donc été donnée pour que les jeunes aspirantes fassent leur préparation à la vie religieuse au couvent de St Joseph en Angleterre. D’autres jeunes femmes se joignirent au groupe, de sorte qu’en août 1943, huit jeunes novices étaient prêtes à prononcer leurs premiers vœux…. parmi elles Maureen Quinn, connue alors sous le nom de Sr Mary Cecilia.

 

Ayant déjà obtenu son diplôme d’enseignante et son LRAM (Licencié de l’Académie Royale de Musique), la Sœur était bien équipée pour commencer son rôle à l’école. Elle commence à travailler avec les élèves de l’école St Joan à Rickmansworth, où ses compétences sont très appréciées.

 

Avec l’annonce étonnante de la paix le jour de la Victoire en Europe en mai et le jour de la Victoire sur le Japon en août 1945, le retour éventuel de nombreuses sœurs dans leur propre pays est devenu possible : France, Canada et Angleterre. Il y a eu beaucoup de changements dans les communautés DJ. En 1946, il a été demandé à Sr Maureen de revenir à Abbeywood pour enseigner la musique et le chant ainsi que pour préparer les élèves aux examens de piano. Elle avait également des responsabilités d’enseignement à l’école préparatoire.

 

Pendant ces années, elle a développé une chorale au lycée qui était renommée dans toute la région pour ses succès aux concours. Elle a organisé des concerts qui ont permis aux filles d’acquérir une grande expérience et une grande confiance en elles en se produisant devant des publics variés. Le point culminant de ses succès musicaux a été la production du Mikado en 1958, une œuvre exceptionnelle. Elle a mis à profit ses compétences en matière de plain-chant, prenant plaisir à préparer les grandes fêtes de l’année ecclésiastique, tant dans la communauté qu’à l’école. Sa direction de la chorale des Sœurs était une source d’inspiration.

 

Sœur Maureen a pu être considérée comme une disciplinaire stricte, mais elle était un grand encouragement pour ses élèves qui lui témoignaient un grand respect et l’aimaient. Cependant, un tel dévouement et la recherche de la perfection dans tout ce qu’elle faisait, ont eu raison d’elle et sa santé en a souffert. Elle avait besoin d’un changement complet. Après quelques années à Princes Risborough où elle aide à la formation des novices, maintenant en Angleterre, elle revient à Abbeywood pour enseigner à l’école préparatoire.

 

Elle ne tarde pas à introduire de nouvelles coutumes. Elle invite par exemple les parents des premiers communiants, garçons et filles, à accepter que leurs enfants soient habillés à l’identique en aubes blanches avec capuchon pour ce jour spécial. Cette initiative a connu un tel succès qu’elle est restée en vigueur. Cela reflétait certainement son enseignement et son attitude envers la relation des enfants avec le Seigneur et entre eux, ainsi que son respect pour la liturgie. Lorsque l’école a dû fermer, elle a accepté un poste à l’école secondaire St. Paul de Plumstead.

 

En 1971, elle se lance dans une mission différente en acceptant de travailler dans une paroisse du nord de l’Angleterre. C’est une aventure de courte durée, mais à laquelle elle aspire. De retour dans le sud de l’Angleterre, elle retourne à St Paul à temps partiel, mais travaille également à l’école pour garçons de St Stephens à Welling, dans le Kent, où elle acquiert une grande expérience des besoins de l’époque.

 

En 1979, son souhait de retourner dans le Nord s’est réalisé lorsqu’elle s’est engagée dans un travail pastoral à Birtley. Là, elle a utilisé ses compétences en jouant de l’orgue pour les services paroissiaux. Sœur Maureen avait une grande dévotion pour Notre Dame, pour Saint Joseph et pour les saints du Nord. Elle trouvait le temps d’accueillir les visiteurs et était très généreuse en les emmenant à Holy Island, à la cathédrale de Durham et à d’autres sites liés à l’histoire de l’Eglise en Angleterre.

 

Bien que dans les premières années, Sr Maureen ait eu des problèmes de santé, elle semblait très alerte dans sa vieillesse. Elle pouvait marcher sans aide et monter et descendre les escaliers en sprintant ! On n’aurait jamais pensé qu’il était possible pour elle d’atteindre son 100ème anniversaire, mais cela a été célébré avec joie à la Communauté de Lourdes en août dernier. Ce fut un jour de réflexion et d’action de grâce.

 

Les anciens élèves se souviendront de Sr Maureen avec beaucoup d’appréciation, mais aussi ses Sœurs de la communauté comme d’une personne entièrement dévouée au Seigneur et très généreuse dans son attention constante aux détails dans tout ce qu’elle faisait.

 

Que le Seigneur l’accueille chez lui

et lui donne la paix qu’elle attendait.

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This