Marie Thérèse Tardieux (Sœur Marie Andrée)

 Marie-Thérèse TARDIEUX

(1930-2019)

 

Aujourd’hui, Marie-Thérèse, tu nous réunis dans cette chapelle pour célébrer ton entrée dans la vie qui ne finit pas. A ta sœur, à ton frère et à ta cousine Liliane qui t’écrit régulièrement nous disons toute notre sympathie et notre amitié. La distance ne leur permet pas d’être avec nous cette après-midi.

Depuis quelques jours, nous trouvions Marie-Thérèse plus fatiguée, moins enthousiaste. Entrée à l’hôpital du Scorff à Lorient samedi, Marie-Thérèse y décède lundi 14 au soir. L’annonce du décès a surpris tout le personnel de Sainte Marie et regrette de ne pas l’avoir revue avant le grand départ !

Marie-Thérèse est née le 13 juillet 1930 à Angoulême dans une famille de cultivateurs. Le 8 mai 1956, elle fait profession à Auteuil, et notre Sœur Marie Andrée, c’est son nom en religion, commence un long temps de service dans les communautés : accueil, tâches diverses, cuisine à Corbeil, au Petit Valtin dans les Vosges, à Paris, à Nice. Elle fait des séjours d’une dizaine d’années dans les différents lieux d’insertion où elle laisse de bons souvenirs.

« Son bon cœur la rend proche de celui qui est seul et se sent rejeté. » Réflexion faite par un réfugié asiatique (français actuellement) venu au Bouëtiez à différentes reprises exprimer sa reconnaissance à notre sœur.

Après la fusion des deux congrégations Filles de Jésus et sœurs de l’immaculée, Marie-Thérèse vient à l’abbaye Blanche à Quimperlé, où elle passe une vingtaine d’années. Au dire de ses compagnes de cette période, elle s’est mise au rythme de sa nouvelle communauté, ce qui n’était pas évident chaque jour et participait au quotidien de la maison !

Suite à une intervention, Marie-Thérèse doit faire face à d’autres soucis de santé qui nécessitent son entrée à l’EHPAD et à la communauté du Bouëtiez en novembre 2011. Continuellement avec son appareil à oxygène, de jour et de nuit. Marie-Thèrèse ne se plaint jamais. Tant que ses forces le lui permettent, elle avance seule son fauteuil roulant et organise sa journée : prière personnelle, chapelet, lecture du journal, jeux mots fléchés ou codés. Elle participe aux animations proposées à l’EHPAD et aussi à la vie communautaire : temps de réflexion, de prière, rencontres festives.

Nous te remercions Marie-Thérèse pour ce que tu es pour chacun de nous à la Maison Sainte Marie, un exemple de courage, d’acceptation du quotidien, de prière que tu as partagé avec nous jusqu’à samedi…

Ensemble nous rendons grâce pour ta vie toute donnée. Repose en paix là où brille la lumière qui ne s’éteint pas et n’oublie pas la maison Sainte Marie.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs
Un commentaire sur “Marie Thérèse Tardieux (Sœur Marie Andrée)
  1. louis Nicole dit :

    M.Andrée, tu resteras pour Jocelyne et moi un exemple d’une sœur enthousiasmée de la vie que tu menais au service des autres, d’un cœur toujours ouvert à l’inattendu, d’une fraternelle amitié pour chacune, même, après des difficultés avec l’une ou l’autre. Ton cœur était toujours habité par l’amour fraternel plus fort que la rancune.
    Ta foi simple comme les enfants de Dieu t’a permis de vivre dans la sérénité ces dernières années de vie de dépendance joyeuses.
    Ne nous oublie pas dans ton ciel. Nous continuerons à être unies dans le Seigneur, surtout que tu es partie avec mon alliance de profession.

Share This