Marie Thérèse COETBRAY (1930-2019)

 MARIE-THÉRÈSE COËTBRAY

  20 avril 2019

 

Marie Thérèse Coëtbray est née le 19 mars 1930 à Gueltas, en Morbihan, dans une famille de cultivateurs.

Elle entre en postulat à l’âge de 27 ans et fait profession à 30 ans, en 1960.

Dans ses différents lieux de vie, Marie-Thérèse a été essentiellement au service de la communauté en occupant les fonctions de cuisinière et de jardinière.

Elle était soucieuse de la bonne marche de la maison. Dans ses tâches domestiques, elle avait la responsabilité de la cuisine. Elle s’en acquittait avec compétence et passion. On savourait ses plats gratinés au four dont seule elle avait le secret.

Aimant la nature, elle entretenait fidèlement son coin de jardin, le défendait farouchement, et elle entretenait également les plantes d’intérieur pour le fleurissement de la maison.

Attachée à la vie communautaire, elle était fidèle aux prières et aux rencontres.

En effet, dès son arrivée dans une nouvelle communauté, Marie-Thérèse voulait connaître les gens du quartier et ceux qui venaient visiter la communauté. Attentive à la vie du monde, à la vie des gens, la lecture des journaux occupait une grande place dans l’horaire de ses journées.

Fidèle à ses engagements, Marie-Thérèse s’est investie dans la vie associative, surtout dans l’ACAT (Action des Chrétiens Contre la Torture). Elle a participé fidèlement aux campagnes d’information et d’action. Elle n’hésitait pas à aller de porte en porte pour distribuer les tracts et chercher de nouveaux adhérents pour l’association.

Elle a été aussi très fidèle aux rencontres des sœurs en services communautaires.

Présente à la vie de la paroisse, elle participait aux offices et souvent aux obsèques ainsi qu’aux pardons dans les différentes chapelles.

Marie-Thérèse était une personne qui aimait les rencontres et les contacts réguliers avec sa famille, mais pas seulement, elle était aussi heureuse d’accueillir les familles des autres membres de la communauté et de leur offrir un repas cuisiné avec art et beaucoup de délicatesse. Son beau sourire disait sa joie de vous accueillir.

Fidèle dans ses amitiés, elle n’oubliait aucun anniversaire ni les moments importants de la vie des siens et de ses amies.

Par ailleurs, Marie Thérèse avait la chance d’avoir une grande énergie, qu’elle employait dans ses missions, mais aussi à la fin de sa vie. Elle manifestait la volonté de s’assumer elle-même le plus possible pour ne pas peser sur la communauté, se donnant les moyens pour s’organiser au mieux. Pour vivre, si possible, autonome jusqu’au bout, elle calculait mentalement les appuis pour se déplacer de manière autonome, pour ne pas déranger.

Dans ses derniers temps, à la Sainte Famille, Marie Thérèse avait envie de participer à tout, elle était intéressée par toutes les propositions et partie prenante.

Merci Marie Thérèse pour ton énergie de vie, et nous rendons grâce pour ce don.

Puisses tu dans le jardin de Dieu continuer à cultiver des fleurs et l’art de la rencontre.

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This