Marie Louis LE GALLIC (Sœur Mia de St Joachim)

 

 

Marie Louise le Gallic

le 29 novembre 2019

 

Marie Louise le Gallic est née le 15 mars 1922 à St Barthélémy, (Morbihan). Son père Joachim était facteur et sa mère Jeanne employée de maison. Son père n’avait que 33 ans quand il est arraché à l’affection des siens. Pour subvenir à l’éducation de leur unique fille, la maman part travailler à Paris.

Privée de l’affection du foyer familial, alors qu’elle n’avait que 5 ans, Marie Louise en restera marquée toute sa vie. Elle n’est cependant pas abandonnée. Elle est prise en charge par la communauté des religieuses et par une tante dont les enfants lui resteront attachés toute sa vie : l’invitant aux fêtes de famille, lui envoyant des photos, et lui rendant visite très très souvent. Elle faisait partie de la famille. Des photos nous la montrent toute souriante et très heureuse, tenant dans ses bras l’un ou l’autre des bébés.

Marie Louise entre à Kermaria en octobre 1939 et fait profession de vie religieuse le 4 août 1941. Pendant toute sa carrière professionnelle, notre sœur enseigne dans des écoles primaires de 1941 à 1987 (46 ans), assurant soit le cours préparatoire, soit le cours mayen et la classe de fin d’études : à Languidic, à St Tugdual, à St Gérand, à Lopérhet-Grandchamp, à Languidic de nouveau, et un long stage de 17 ans à Plumergat. Elle a profondément marqué cette paroisse qui a gardé d’elle le souvenir d’une personne pleine de bonté, proche des gens, créant un climat fraternel avec ses sœurs en communauté, et ouvrant volontiers les portes du couvent à tous ceux qui se présentaient, et pour qui un café était vite préparé. En plus de son travail d’enseignante, elle assure à plusieurs reprises les services de directrice et de supérieure.

En 1987, elle devient animatrice à la communauté Pierre Noury à Kermaria. Les sœurs aînées l’ont beaucoup appréciée. Après un cours séjour à Plonéour-Lanvern, Finistère, elle rejoint la communauté de Guern, où elle va vivre pendant 15 ans. En 2009, elle revient à Kermaria, à la communauté St Yves. En 2017, elle arrive à la communauté Pierre Noury.

Marie Louise est une maîtresse femme, exigeante, pour elle et pour les autres, consciencieuse, soucieuse de voir ses élèves progresser. D’un abord un peu rude parfois, la relation n’était pas toujours facile.

Depuis plusieurs années déjà, elle sentait le poids des infirmités : malvoyante et malentendante, elle se renfermait un peu sur elle-même. A Pierre Noury, les sœurs et le personnel reconnaissent une grande évolution. Bien que très dépendante, Marie Louise est gentille, reconnaissante pour le moindre service rendu. Certains membres du personnel  la trouvaient même attachante. C’est aussi le point de vue des associés, qui, de temps en temps, l’accompagnaient dans le jardin pour une promenade par beau temps.

Maire Louise nous a toutes prises de court ce mardi 26 novembre. Un malaise à l’heure du petit déjeuner entraînera son décès à 13h55. Toute la matinée, et jusqu’à ce qu’elle s’éteigne très doucement, très paisiblement, elle sera entourée par l’infirmière et par le personnel de façon remarquable. A toutes, nous disons un chaleureux merci.

Marie Louise, tu as retrouvé ceux qui ont été arrachés trop vite à ton affection, tu as surtout rejoint le maître que tu as aimé et servi en tes frères et sœurs toute ta vie.

Parle au Seigneur de nous, tes sœurs en congrégation. Parle lui aussi de ta famille. Kenavo ! A Dieu.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Biographie des soeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This