Marie Le GAILLIARD (Sœur St Marcien Mie)

Mot d’accueil Sœur Marie Le Galliard (24 août 2018)

Aujourd’hui, c’est toi Marie qui nous réunis pour t’accompagner et soutenir par notre amitié et notre prière ta famille, tes amis et tous ceux et celles qui t’ont côtoyée au cours de ton passage ici-bas.

Marie est née le 23 février 1922 à Bignan dans une famille qui aura 5 enfants : 4 filles et un garçon. Famille dont elle est restée toujours très proche, soucieuse de l’avenir des neveux et nièces et des petits enfants.

Entrée au postulat de Kermaria en 1939, Marie a fait profession religieuse le 4 août 1941 sous le nom de Sr St Marcien Marie.

Au cours de sa longue vie, Marie exercera plusieurs professions. Dès septembre 1941, elle commence par l’enseignement primaire à Inguiniel puis à Quistinic. Au bout de 5 ans, elle se rend à Kermaria pour 2 années d’études en vue de l’enseignement ménager. Le diplôme obtenu, elle est nommée à l’établissement N.D. de la paix à Lorient pour donner des cours de cuisine et de couture accompagnés bien sûr de la pratique. Deux ans après, elle revient au Cours ménager de Kermaria mais cette fois comme professeur.

Ensuite, elle est nommée à Bréhan Loudéac où elle restera 13 ans et à Plouay 6 ans enseignant et pratiquant toujours les mêmes disciplines. En 1971, nommée directrice du cours ménager au collège Anne de Bretagne à Locminé, elle enseigne les sciences économiques. A partir de 1973, elle assure l’économat au Bouëtiez puis au collège de Kersorne à Locminé.

En 1983, elle quitte la Bretagne pour le pays angevin où elle exerce la fonction d’intendante au foyer Notre-Dame d’Angers. En 1987, elle revient à Kermaria pour assurer la même fonction à Saint Joseph et à la Sainte Famille.

Dans toutes ses différentes obédiences, Marie a été attentive aux besoins des élèves, des sœurs, des étudiantes. Active, rapide parfois même empressée, elle a été appréciée dans tous les services.

La fatigue se faisant sentir en 1998, Marie part au Mont-Dore pour bénéficier de repos et d’air vivifiant. Une sœur en communauté avec elle dans ce lieu témoigne que Marie se proposait volontiers, selon ses possibilités pour subvenir aux besoins de chacune. Ainsi particulièrement elle l’a aidée lors des célébrations d’enfants dans le cadre de la catéchèse.

Puis Marie est revenue en Bretagne vivre sa retraite dans différentes communautés : à Pluméliau et à Kermaria où elle a continué à participer aux différentes activités inhérentes à la vie communautaire. Ce fut une compagne agréable, gaie, pleine d’humour appréciée de ses sœurs.

Avec le temps, son état de santé s’est dégradé et, après un passage à l’hôpital, Marie a été accueillie à la Sainte Famille fin 2017 pour bénéficier de soins appropriés à sa maladie.

Malgré son état de santé précaire, toutes nous avons été très surprises d’apprendre mercredi matin son décès. Elle est partie paisiblement dans son sommeil.

Maintenant Marie au cours de cette Eucharistie, nous allons rendre grâce à Dieu pour ta longue vie. Repose en paix auprès du Seigneur dans son royaume de lumière et d’amour.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This