Marie Anne GOURLAOUEN (Sœur Mie Armelle du Christ)

GOURLAOUEN Mie Anne

 

GOURLAOUEN Marie- Anne

Sr Marie Armelle du Christ

1922 – 2020

 

Marie Anne Gourlaouen est née le 22 avril 1922 à Mahalon (sud Finistère) de parents cultivateurs. Sa famille compte 6 enfants. Elle fait profession le 4 août 1940, puis enseigne dans le primaire de 1940 à 1993 successivement à Mohon, Loctudy, Ergué-Armel, Pouldreuzic.

Elle entreprend des études doctrinales à Toulouse de 1969 à 1970 et à Paris de 1977 à 1978 (au Juc’h).

Elle était directrice d’école ensuite à Dinéault tout en enseignant aux CM. Elle était maître de carrière.

De 1983 à 1993, Sr Marie Anne se dévoue aux services intérieurs de la communauté à Port-Louis.

De 1993 à 2013 Marie Anne passera sa retraite à Quimper puis à Plonéour- Lanvern. Puis arrive à Kermaria en 2013 dans la cté Ste Elisabeth puis Pierre Noury. En 2016, Marie Anne Gourlaouen entre à la Ste Famille.

Les sœurs qui l’ont bien connue, pendant ces longues années de vie dans le Finistère, ont gardé un souvenir extraordinaire de son accueil. Elle était boute-en-train, heureuse de vivre et de faire plaisir, parfois en exagérant ! … Elle aimait faire la fête et elle y mettait le prix.

Elle demeurait en bons termes avec ses « supérieures », mais restait très indépendante pour ce qui était l’organisation de sa communauté …

En 2019, Marie-Anne se remémorait :

« Le bon Dieu m’a gâtée toute ma vie …J’ai été heureuse dans toutes les communautés où j’ai vécu. Mes obédiences, je les ai accueillies et je n’ai jamais regretté d’avoir dit « oui ». J’ai beaucoup aimé l’enseignement, les enfants, les familles … c’était presque ma famille !

J’ai aussi été heureuse dans la communauté Pierre Noury.

Je n’ai que des MERCI à dire à la congrégation, aux sœurs, à toutes les personnes que j’ai rencontrées durant ma vie, au personnel de la Sainte Famille que j’ai la chance de voir aujourd’hui, personnel constamment disponible et accueillant. Que dire encore ? »

Et avec un grand sourire elle ajoute : « Le Seigneur m’a comblée de tant de bontés…je ne peux pas l’oublier… Il est avec nous ! Nous tiendrons jusqu’au bout… J’Al ETE HEUREUSE SUR LA TERRE ET ESPERE ETRE HEUREUSE AU PARADIS AVEC LE SEIGNEUR. Je l’attends … Je reverrai tout ce que j’ai connu et aimé. Tout ceci est presque mon testament ! … »

La veille de son départ, le samedi 25 avril, elle accueillait la lecture du courrier de sa famille qui lui souhaitait un bon anniversaire, avec un sourire et de la joie au cœur.

En étant sûres de ta joie au ciel, nous te disons « à Dieu » Marianne.

4 Commentaires

  1. Chère Soeur Armelle,
    J’ai eu la chance de t’avoir comme institutrice à l’école Notre Dame de Lorette, à Pouldreuzic. Tu aimais tant nous transmettre ton savoir ! Tu faisais l’unanimité pour nous, élèves. Tu étais d’une si grande bonté, calme et patiente envers nous. Oui, vraiment une belle personne. Nous t’aimions tous. Je me souviens encore des belles images que tu nous offrais quand nous avions bien travaillé . Quel plaisir et que d’émotion de te retrouver, bien des années plus tard, lorsque tu es arrivée à la Communauté de Plonéour-Lanvern ! Nos chemins se sont retrouvés. Lorsque tu es arrivée à Kermaria, j’aimais tant venir te voir et t’entendre me dire : mon cœur est rempli de joie. Chère Soeur Armelle, tu as marqué ma vie. Tu resteras dans mon cœur. Affectueuses pensées à ta famille et aux Sœurs. Valerie (associée)

    Réponse
  2. Bien chère Tante-Soeur
    Que de souvenirs trop longs à énumérer : tes vacances à la maison, les promenades en 2Cv, la traditionnelle sortie au parc de Peumerit, les vacances à Port-Louis … tu nous manques déjà. Je sais que tu veilleras sur nous de là haut. Nous connaissions ton bonheur d’avoir du monde autour de toi, malheureusement la situation actuelle ne nous permet pas d’être prêt de toi, toutes nos pensées vont vers toi cet après-midi, nous ne t’oublierons pas.
    Tendrement.
    Delphine, Christophe, Léna & Romane ❤

    Réponse
  3. Chère Tante Sœur,
    C’est avec beaucoup de chagrin que nous avons appris ton décès. Tu es allée rejoindre tes cinq frères et sœurs. Nous avons eu la chance de te suivre dans tes différentes affectations : Loctudy, Ergué-Armel, Pouldreuzic, Dinéault où tu as enseigné. Tu nous as toujours accueillis
    les bras ouverts et tu savais communiquer ta joie de vivre. Tu aimais participer à toutes les fêtes de famille et nous étions très heureux de ta présence.
    D’une grande générosité, tu priais pour tous ceux qui t’étaient chers.
    Les temps derniers, tu nous disais « J’ai eu une belle vie ».
    Les circonstances actuelles nous interdisent de t’accompagner pour ce dernier voyage. Dès que possible, nous nous réunirons pour te rendre hommage et te témoigner notre affection.
    Nous remercions la communauté et le personnel de la Sainte Famille, pour le soutien et les soins qu’ils t’ont apportés.
    Corentin, Marie Thérèse, Dominique et Caroline.

    Réponse
  4. Chère Tante Sœur
    J’ai eu la joie de t’avoir comme marraine et d’apprécier ton énorme gentillesse et la bonne humeur que tu diffusais autour de toi. Merci pour tout !
    Très chère Tante sœur, ton départ m’affecte énormément, je suis très peinée de n’avoir pas pu t’accompagner à ta dernière demeure.
    Toute ma sympathie et sincères remerciements à la communauté de Kermaria.
    Repose en paix ma chère marraine. Avec toute mon affection.
    Ta filleule, Marie-Armelle.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 5 =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This