Marguerite CHAMPAGNE (1926-2013)

Champagne

Trifluvienne de naissance, Marguerite naît le 29 décembre 1926 du couple Émile Champagne et Éva Marchand. Elle est baptisée le même jour à l’église de sa paroisse natale, Sainte-Marguerite. Elle est latroisième d’une famille qui comptera huit enfants. Responsables du devenir chrétien de leurs enfants, ses parents prennent à cœur leur rôle dans l’éducation de la foi en s’appuyant sur des valeurs humaines et spirituelles.

De 1933 à 1941, Marguerite fait ses études primaires à l’école Sainte-Marguerite, dirigée par les Filles de Jésus. Par la suite, elle fréquente l’école St-Louis de Gonzague tenue par les religieuses Ursulines où elle termine sa 10ième année scientifique. De bon cœur et avec générosité, Marguerite demeure ensuite à la maison, afin de venir en aide à sa famille.

Très attachée au Christ, Marguerite aspire à la vie religieuse. Elle entre au noviciat des Filles de Jésus le 2 septembre 1946 et fait profession religieuse le 4 août 1948.

À l’école Normale Val-Marie, Marguerite obtient son Brevet complémentaire. Ses années d’enseignement s’échelonnent de 1948 à 1993. Elle aura consacré environ 45 ans de sa vie dans l’enseignement. Elle enseigne successivement à St-Boniface, à l’école Ste-Marie, puis à Ste-Famille.

En 1962, Marguerite fait des études à l’Université Laval de Québec. L’année suivante, c’est à l’école Normale Val-Marie qu’elle assure l’enseignement de la catéchèse et de la géographie. En 1966, Marguerite est responsable du juniorat à l’Institut Secondaire Keranna. En 1967 elle reprend son enseignement à Keranna et en 1994, une année sabbatique lui est offerte à l’Accueil Notre-Dame ce qui marquera la fin de sa carrière d’enseignante. C’est en femme responsable qu’elle a rempli avec cœur sa mission d’enseignante et d’éducatrice.

De 1994 à 1998 Marguerite assume le service de supérieure à Val-Marie. Par la suite, durant plusieurs années, elle rendra de précieux services à l’Accueil Notre-Dame, particulièrement au Centre de Prière et comme assistante dans sa communauté. Sous une apparente fragilité, Marguerite reste douée d’une vivacité et d’une énergie peu communes et très ingénieuses. Elle est une femme de foi très engagée, toujours prête à rendre service.

En octobre 2012 Marguerite a son transfert pour la communauté St-Joseph à Kermaria. En mars 2013, elle éprouve des ennuis de santé plus sérieux et passe à l’infirmerie Notre-Dame-du-Rosaire, pour un suivi médical. Marguerite a beaucoup de difficultés à s’alimenter et s’affaiblit. Après un court séjour à l’hôpital, des examens révèlent un cancer de l’œsophage. Elle voit ses forces diminuer et nous fait part qu’elle va vers la mort pour retrouver son Dieu qu’elle aime. Ses frères, à ses côtés, l’accompagnent en priant et en chantant des cantiques. Sœur Marguerite laisse son cœur aller dans la paix glorieuse que Dieu a promise à ceux et celles qui le cherchent. C’est le 18 avril 2013.

Sœur Marguerite avait 86 ans d’âge dont 64 ans de profession religieuse.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − dix =

Un peu
d'histoire

Notre
Spiritualité

Rejoindre
notre famille

Nos
communautés

Newsletter

Inscrivez-vous si vous désirez recevoir la lettre d’information de la Congrégation

Share This